Accueil » Accepter son hypersensibilité en 4 étapes

Accepter son hypersensibilité en 4 étapes

Accepter son hypersensibilité, un sujet lourd? Peut-être mais un sujet peu abordé, et nous sommes légion à ne pas accepter ce que nous sommes. Et cela entrave notre évolution, cela nous fait perdre un temps fou, cela nous empêche de profiter de la vie….Alors abordons ce sujet qu’est accepter son hypersensibilité. Je suis la preuve vivante, qu’avec des efforts, cela n’ est pas mission impossible.  Mais avant tout, posons les bases….

Dans la société actuelle, et tout particulièrement les sociétés de l’ouest, les émotions sont souvent perçues comme irritantes, inutiles, dérangeantes, un tabou.

Pour de nombreuses personnes, les émotions ne sont pas quelque chose de censé car elles ne sont pas ” pratiques” ou ” performantes”. Cependant, ces nombreuses personnes se trompent, personnellement mon hypersensibilité et mes émotions me rendent performante sur le plan professionnel.  Et pourtant, lorsque je suis dans l’émotion au travail, on écarquille les yeux, je vois l’autre gêné devant si peu de neutralité.

Le côté rationnel est celui qui est mis largement en avant dans notre quotidien, cependant, ce n’est qu’une minuscule partie de nos psyché qui lui est, et pour tout un chacun, multidimensionnel.  On nous apprend, depuis tout gosses, à être rationnels, partout et sans cesse. On en oublie de cultiver la sensibilité et trop de rationalisme peut mener à un déséquilibre intérieur.  Avec plusieurs milliards de gens sur terre, comptez l’impact que cela a!

Quelle catastrophe cela serait de ne voir que des personnes neutres, sans émotions, rationnelles et carrées, non passionnées.  La vie serait… ho non je ne veux pas l’imaginer.

Heureusement, petit à petit on se rend compte que l’intelligence émotionnelle est tout aussi importante que les autres types d’intelligence ( intellectuelle, imaginative, sensorielle, naturelle, musicale pour ne pas toutes les citer).

Les émotions apportent la touche de vie à notre existence, sans elle, nous ne serions pas réellement humains, mais plutôt des machines.  En tant que personne hypersensible une grande question se pose en permanence: pourquoi suis-je aussi émotionnel?

Les émotions que nous ressentons existent pour une bonne raison, pour une raison bien particulière. Lorsque nous prenons la peine de les écouter, nous découvrons dans chaque émotion de la sagesse qui se cachait, prête à être découverte.

Dans cet article, mon intention est de vous apprendre à donner de la valeur à vos émotions, dans un monde qui sans cesse vous pousse à apprendre d’elles pour évoluer.

accepter hypersensibilités

Les émotions peuvent vous aider à intensifier votre vie de façon positive

Quelles soient positives ou négatives, les émotions ne sont pas une expérience que nous choisissons. Elles arrivent sans être planifiées et nous sommes faces au besoin de les gérer, les apprivoiser. En tant qu’hypersensibles, nous les ressentons de façon plus intenses que la plupart de la population, ce qui crée, chez nous un certain déséquilibre. Nous mettons en effet plus de temps à les sentir en pleine face ou en pleine poitrine et nous mettons plus de temps à nous stabiliser.

Et si je vous disais que la sagesse contenue dans les émotions peut nous aider à récupérer notre équilibre originel, réparer les blessures et même ré-inventer notre monde, pour le vivre pleinement? Cela vous semble irréel? Pourtant c’est possible.
J’en suis la preuve vivante, ce n’est pas parfait tous les jours mais c’est possible. Si vous vous en donnez les moyens.

Nos émotions nous permettent d’approfondir la relation que nous avons avec la vie, car même si nous sommes hypersensibles, nous ne sommes pas nécessairement ” bien connectés”.  Nos émotions nous permettent, si nous les écoutons, de nous guider. Par exemple, une émotion négative telle que la colère ou la tristesse, nous aident à nous guider en nous disant que quelque chose n’est pas ok, que quelque chose doit changer ou être adapté.

Une émotion positive, telle que la joie ou la sensation de confort, est une réaction ou une expression de gratitude face à quelque chose qui a été positif dans votre quotidien. Une ” incarnation” de la positivité.

Les émotions sont des catalyseurs qui nous motivent, soit à faire des changements pour récupérer notre équilibre perdu, soit à être reconnaissants et à célébrer ce que nous avons déjà.

L’auto-enquête pour comprendre les messages cachés de vos émotions

Lorsque nous sommes dépassés par des émotions  qui nous rendent aveugles à cause de leur intensité, nous avons des difficultés à les apprécier, ou de les percevoir comme les guides qu’elles sont. C’est pourquoi équilibrer nos cœurs avec l’esprit est si important.

Contrairement à la croyance populaire, la raison et la rationalité ne sont pas ennemies de l’émotion. En fait, la raison / la rationalité complètent les émotions en les aidant à devenir équilibrées. C’est ce que j’ai pu découvrir.

Ci-dessous, vous trouverez quelques questions qui vous aideront, enfin je l’espère…. à explorer la signification et messages cachés derrière les émotions. Et ce que ces émotions ont à partager avec vous.

Lorsque vous ressentez de la colère, posez-vous ces questions: 

  • Comment es-ce que je pense que je dois être traité par autrui/cette personne?
  • Comment est-ce que je pense que cette personne doit être traitée?
  • Quel est mon avis sur ce qui se passe mal dans le monde?
  • Es-ce que je contribue, en quelque sorte au problème, et si tel est le cas, comment puis-je faire pour arrêter ça?

Lorsque vous ressentez de la tristesse, posez-vous ces questions: 

  • Qu’est-ce que j’ai perdu ou craint de perdre que j’aime, j’apprécie ou je désire?
  • Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour éviter que cette perte ne se produise?
  • S’il n’y en a pas, comment puis-je me permettre de faire complètement le deuil cette perte?
  • Qu’es-ce que mon amour/chose perdue/désir, dit de moi?

Lorsque vous ressentez de la gêne/honte, posez-vous ces questions: 

  • Qu’es-ce qui était attendu de moi et qu’es-ce que j’attend de moi-même?
  • Quelles sont mes valeurs authentiques, et quelles celles que j’ai brisées consciemment ou inconsciemment?
  • Es-ce que je referais la même chose si je savais quelles étaient les conséquences de mes actions?
  • Puis-je me rattraper avec les choses/personnes que j’ai laissées tomber ou avec moi-même ou pas? Et si oui, comment?

Lorsque vous ressentez de la joie/du bonheur, posez-vous ces questions: 

  • Qu-ais-je ressenti et qui a fait de mon monde un monde meilleur ou plus complet?
  • Qu’-es-ce qui m’apporte du bonheur/ de la joie au quotidien?
  • Qu’-es-ce que mes réponses aux deux questions précédentes disent de moi ou des valeurs que je défend?
  • Quelle est la meilleure façon d’exprimer et célébrer ce qui me rend heureux?

Lorsque vous ressentez de la peur, posez-vous ces questions: 

  • Qu’es-ce qui provoque chez moi la sensation de dangerosité et que je peux tenter d’ éviter?
  • Es-ce qu’il y a quelque chose que je peux faire pour me protéger ou protéger les autres?
  • Quel est le degré de peur puis-je accepter dans ma vie pour poursuivre mes rêves/objectifs?
  • Es-ce que la vraie sécurité existe dans la vie? Si je pense que c’est le cas, quelles sont les ressources dont j’ai besoin pour prendre soin de moi ou des personnes que j’aime?

Il se peut que ces quelques questions donnent place à de nombreuses autres questions, n’oubliez pas de les noter, et d’y répondre en suite.  Ce type d’auto-enquête permet de découvrir et de comprendre en quoi consistent nos croyances personnelles, les attitudes que nous adoptions, mais aussi de découvrir à quel point nous pouvons nous conditionner selon les normes de la sociétés et de comment elles peuvent nous enfermer dans l’insécurité, la peur, le déséquilibre. Ou de comment elles peuvent nous rassurer. Le but est d’avancer, petit à petit.

comment accepter ses émotions

Accepter son hypersensibilité en 4 étapes

Maintenant que vous avez pris le temps de lire le début de l’article, que vous vous êtes posé un tas de questions, vous êtes enfin prêts à accepter vos émotions, et votre hypersensibilité. Vous êtes prêts à utiliser vos émotions pour améliorer vos vies, au lieu de subir.

Comme je l’ai appris, les émotions sont la façon de notre âme de communiquer avec nous 🙂 . Depuis que j’ai appris à les écouter, j’ai appris à mieux les comprendre, mieux les apprivoiser, et accepter ce que je suis: une personne hypersensible, une personne sans filtre dans ce monde.

Voici mes 4 conseils qui vous aideront à accepter votre hypersensibilité, qui vous êtes:

  1. Laisser l’émotion brute vous envahir: Ne bloquez pas l’émotion, laissez-là vous envahir, traverser votre esprit. Ressentez-là physiquement, laissez-là passer sans vouloir la chasser d’emblée. Quelle est l’émotion ressentie? Dès que vous mettez un mot sur cette émotion, repensez aux questions notées plus haut.
  2. Ecoutez le message des émotions ressenties: Qu’es-ce que cette émotion essaie de me dire?  Lorsque vous acceptez de la ressentir, il est temps de se demander le pourquoi de sa présence. Essaies-telle de vous éloigner de cette situation/personne, il y a peut-être une raison derrière qui réveilles votre intuition? Es-ce que l’émotion de bonheur tente de vous indiquer de recommencer ce type d’expérience pour la ressentir à nouveau et vous dire que vous êtes sur le bon chemin? Es-ce que la déception ressentie vous renvoi t’elle vers vos attentes, pour vous demander de les revoir à la baisse, d’être moins exigeant envers les autres?
  3. Agissez selon la compréhension du message des émotions: maintenant que vous avez des réponses, agissez en fonction. Elle vous a indiqué une situation que vous devez éviter, elle vous a indiqué une situation qui vous rend heureux, elle vous indique ce qui vous a motivé et a baissé le niveau de peur que vous ressentez, elle vous a indiqué qu’une situation spécifique vous a semblé injuste. Elle vous apprend à mieux connaître votre inconscient. Et mieux connaître votre inconscient permet d’agir en fonction. Pardonner une personne qui vous a déçu parce qu’en fait vous attendiez plus que ce que la personne ne pouvait vous offrir, vous avez appris à ne plus vous mettre dans une situation qui vous terrifie, elle vous a appris à ne plus vous tourner vers certaines personnes toxiques etc etc. Elle vous apprend à vous équilibrer.
  4. Assimilez l’émotion: L’assimilation d’une émotion est un processus lent qui ne se réalisera que rétrospectivement. Une fois que la poussière émotionnelle s’est installée, vous pouvez vraiment apprendre la valeur que l’émotion a apporté à notre vie.

Je sais que de premier abord, vous allez vous dire que cela vous semble vraiment flou, que c’est étrange mais en fait, nous sommes généralement, nous les hypersensibles, passés maître dans l’art du: pourquoi je suis hypersensible, pourquoi dois-je subir toutes ces émotions, ces émotions me pourrissent la vie… Mais vous êtes hypersensible et cela ne changera jamais.

Jamais vous ne serez différents, jamais les émotions ne vous quitteront, vous serez toujours cette personne qui se prendra tout, toujours en pleine face.

Alors laissez ses émotions arriver, traverser, les ressentir et les écouter permet d’accepter, pas tout de suite je l’avoue. Mais à force d’écouter ses émotions et de se poser les questions, on comprend. Car des situations semblables arrivent, pour une raison, et à chaque fois la même émotion nous transperce.

De mon côté j’ai appris à avoir un petit carnet avec moi, pour noter brièvement. Personne/moment/situation: émotion brute ressentie: questions. Compréhension, action, adaptation. Ensuite après quelques semaines, j’ai commencé à recouper les informations et je me suis rendue compte que tel type de situation/ personne me crée à chaque fois un type particulier d’émotion. Ensuite j’ai appris à me demander pourquoi.

Et dès que la réponse se présentait je mettais en place une action pour équilibrer la situation. D’avance je savais ce que cela engendrait chez moi, et dès que la même situation s’est représentée, boum mon corps et mon esprit, qui avaient alors assimilé, d’office comme par magie se sont adaptée. L’émotion était plus apprivoisée et acceptée: moins de fatigue: merci l’émotion. Etre hypersensible est en fait un don.

Nous sommes encore souvent critiqués car on nous catalogue de dépressifs, de personnes sans cesse dans la plainte, de personnes trop focalisées sur soi, de personnes trop ceci ou trop cela. On se sent alors encore plus focalisés sur notre personne et nous nous bloquons de tout, nous n’acceptons pas notre hypersensibilité et nous luttons contre elle ( contre qui nous sommes réellement) et nous perdons un temps précieux  à VIVRE pleinement notre vie.  Et il est vrai que nous nous focalisons beaucoup mais sur les choses sur lesquelles nous devons: nos émotions.

Nous sommes cependant des humains, comme les autres humains. Il est normal de ressentir. Il n’est cependant pas normal de vouloir supprimer une partie de ce que nous sommes, ou de prétendre que cette partie de nous n’existe pas.

Et tant que nous n’avons pas accepté notre hypersensibilité, le message brut des émotions, nous ne pouvons pas être heureux, vivre pleinement.  Nous sommes en fait notre seul frein, par peur de ressentir, par peur de… que sais-je…

Pensez que nos émotions intenses sont le début d’une réponse, le début de nous 🙂

Depuis que j’ai appris à écouter ce qui me traverse, à me poser les bonnes questions, j’ai pu commencer à apprécier et finalement accepter mon hypersensibilité. J’ai appris à me ré-équilibrer, ressentir sans être malheureuse. J’ai appris à fuir les situations qui me décevaient où qui me tétanisaient. J’ai appris à m’approcher des personnes qui me font ressentir de bonnes émotions.  Depuis j’ai appris à vivre sans subir. Je suis même fière de mon hypersensibilité, j’ai appris à faire d’elle une force, j’ai appris à être moi….à vous maintenant! 

Partager:

1 Commentaire

  1. Jean
    24 avril 2018 / 9 h 15 min

    Merci beaucoup pour vos écrits.
    J’ai 21ans, hypersensible. Je réalise une psycothérapie pour tenter de comprendre d’où viennent ces émotions qui, le plus souvent, me pourissent la vie. La phrase qui ressort toujours à la fin de séance c’est “tu dois accepter ton hypersensibilité”, y’a pas d’autres moyens.. c’est dur hein, d’accepter que, tôt ou tard, il va falloir l’accepter.
    Je suis prêt à essayer avec votre manière de faire.
    Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *