Accueil » Ces choses qui me font aimer mon hypersensibilité

Ces choses qui me font aimer mon hypersensibilité

Cela fait maintenant deux ans que j’ose parler de mon hypersensibilité et que j’ai appris à ne plus m’en cacher. Cela fait maintenant deux ans que je tente de trouver les clés pour vivre en pleine conscience de ce trait de personnalité qui fait de moi qui je suis. Et presqu’une année que j’ai appris, petit à petit, à aimer mon hypersensibilité. Par le biais de cet article et de de blog, j’ai envie de vous apprendre vous aussi à aimer cette sensibilité qui fait partie de vous…

La découverte des hypersensibles via Facebook

J’évolue sur quelques groupes Facebook privés où se regroupent des personnes hypersensibles, haut potentiel. Force est de constater que la grande majorité des  personnes que je lis ne mettent que rarement leur cerveau sur pause. Peu d’entre elle sont positives, la grande majorité se focalise sur sa personne, ses ressentis et ressasse ce que selon eux, ils subissent. Je vais vous avouer que c’était également mon cas lorsque je suis arrivée sur ses groupes. Je me focalisais sur ce que je ressentais, et djouuuuu on sait que nous ressentons fortement.

Je me suis vite sentie faire partie des groupes et acceptée mais je me suis également vite sentie étouffée et sentie tirée vers le bas. Pas par ces personnes en souffrance mais par l’ambiance générale qui était dans la plainte et le négatif. Je peux le comprendre, je suis parti pris et loin d’être impartiale à ce sujet.

En plus de ressentir cela et étant aussi très empathique, je me suis sentie trop submergée par leur souffrance et impuissante. Impuissante de les voir en souffrance. Et  malgré mes posts tentant d’être positifs, ceux d’ailleurs qui sont le moins commentés, ils décident de faire abstraction du positif ou de la possibilité de sortir de leur zone de confort et de ce qu’ils connaissent depuis toujours, préférant encore subir. Rares sont les personnes qui s’éveillent au positif et nombreux sont les va et vient dans les groupes. Nombreuses sont les prises de bec entre personnes hypersensibles qui s’emballent vite et fort, ressentant tout comme attaque personnelle.

Et un jour en lisant une de ces fameuses prises de tête, je me suis dite: merde quoi! je ne suis pas comme ça, je ne suis pas une personne plaintive, je suis comme je suis et je dois vivre! Je perd du temps à essayer de faire partie d’un groupe qui ne me porte pas et qui ne fait avancer personne dans son cheminement de vie;  alors qu’en réalité ce que je veux c’est vivre, être heureuse, ressentir le monde et tenter de le réparer du mieux que je le peux pour ceux qui suivront.

J’ai décidé de prendre mes distances de ces groupes francophones qui sont assez négatifs et me poser sur des groupes outre-atlantique où l’ambiance générale est beaucoup plus apaisante, positive et bienveillante. Je ne critique pas les personnes présentes sur ces groupes car elles sont, comme moi je l’ai été, peu écoutées et comprises. Elles tentent de s’accrocher à quelque chose qui les relie pour ne pas sombrer. Car nous ne sommes pas tous soutenus ou forts. J’ y suis encore présente mais je n’ai plus ce besoin d »inter-action incessante afin d’attirer l’attention sur mon mal-être et le partager à des personnes qui le ressentirons, je préfère ne partager QUE ma positivité.

Le deuil des mauvais aspects de mon hypersensibilité

Ensuite j’ai dressé une liste des « pour et contre » de mon hypersensibilité. J’ai gardé la liste positive et j’ai rangé soigneusement la partie négative dans une enveloppe.  J’ai ensuite lu à voix haute les aspects merveilleux de mon hypersensibilité et j’ai brûlé l’enveloppe contenant les mauvais aspects. C’est un exercice écrit qui m’a beaucoup remuée et brûler cette enveloppe m’a fait ressentir une sensation de lâcher-prise incroyablement positive, comme si je faisais le deuil du mauvais pour ne prendre en compte, autant que possible, le meilleur.

Je sais que chaque personne est unique, mais je suis également persuadée que nous sommes tous capables de changer notre façon de penser et de vivre, de construire le futur dans le positif si nous nous en donnons les moyens. Chaque personne ne peut pas être prête à tenter ce que j’ai tenté en ce moment, car nous avons tout un cheminement et une façon de fonctionner différente, mais j’espère de tout mon coeur qu’en lisant cet article vous vous poserez et entamerez un chemin de vie qui vous mènera, comme moi vers un mieux. Sans plus attendre la liste des choses positives dans l’hypersensibilité

aimer son hypersensibilité

Comment j’ai appris à aimer mon hypersensibilité: voir le positif

  •  Les hypersensible sont capables de ressentir les émotions d’autrui: je classifie ce trait de l’hypersensibilité comme un cadeau. Nous ressentons les émotions des autres, ce qui nous permet de les apaiser ou les motiver. Ce qui fait des hypersensibles de bons conseillers, de bons psychologues ou coachs, professeurs  si nous sommes nous-même dans le positif. C’est également étroitement lié à l’empathie. Depuis que je ne chasse plus ce côté, j’ai la possibilité de mieux prendre soin des personnes qui comptent: lorsque je les sens tristes je leur remonte le moral en étant super positive et je tente d’attirer leur attention sur autre chose. Si je les ressens stressés je leur propose un moment où l’on se pose et où l’on décroche pour profiter. Lorsque je ressens de la positivité je reste sur ce créneau.

 

  • Les hypersensibles aiment intensément: lorsque nous aimons une personne nous nous sentons pousser des ailes, nous sommes heureux. Pour les hypersensibles, aimer c’est encore beaucoup plus fort que ça. Nous ressentons cet attachement profond, des montées d’énergie positive, de l’apaisement et les rapports intimes sont d’une intensité incroyable. Lorsque nous aimons et sommes aimés en retour, nous sommes profondément heureux et reconnaissants. Il faut par contre ne pas avoir peur de vivre ce type d’expérience et accepter de nous lier profondément avec l’autre. Pourquoi se priver d’aimer et de se priver d’un bonheur intense? Au final nous n’avons qu’une seule vie.

 

  • Les hypersensibles sont dotés d’une intuition puissante:  pour faire simple la majorité des vrais hypersensible possède les 5 sens habituels, généralement intensément développés mais un autre sens vient s’ajouter.  C’est de loin mon préféré: l’intuition. Pas l’intuition passagère que l’on peut ressentir en tant que non hypersensible non. L’intuition profonde qui permet de sauver des situations. Pour nous ou pour les autres. Grâce à cette puissante intuition j’ai pu m’éloigner de personnes malsaines et profiteuses ou perverses. J’ai appris à écouter ce sens qui s’est développé au fil des années. Et de plus en plus depuis que j’ai entamé mon cheminement vers  » mieux ».  Notre instinct et notre intuition sont un cadeau.  C’est un deuxième cerveau en somme! Un cerveau qui ressens et se lie à tout le reste.

 

je suis hypersensible et heureuse

 

  • Les hypersensibles ont une imagination très développée:  l’esprit des personnes hypersensibles peuvent être très imaginatif. Nous sommes capables d’imaginer en détail des moments, un monde différents que nous avons envie de bâtir. Notre imagination est aussi un refuge précieux dans lequel il est apaisant de se poser durant les moments les plus difficiles. Notre imagination arrive à construire des images dans notre subconscient qui ensuite deviennent réflexe dans lequel puiser lorsque quelque chose de négatif survient. C’est un exercice que je pratique depuis 6 mois. Je me projette dans un monde que je crée et je fais appel à ces images lorsque je traverse un moment plus épuisant ou difficile à gérer. Je ferme les yeux et je m’ y pose quelques instants. Servez-vous de cette capacité.

 

  • Les hypersensibles ont le sens du détail: Il nous suffit de rentrer dans une pièce pour instantanément percevoir et ressentir, voir, entendre, sentir les détails. Le tout en même temps, se mêlant allègrement et créant le ressenti général. La lumière de l’endroit, les couleurs qui se reflètent, les énergies présentes dans la pièce, l’humeur des personnes présentes, les photos accrochées au mur, les odeurs qui s’entremêlent. Nous sommes équipés d’un très chouette scanner embarqué que nous pouvons utiliser. Bien entendu les non hypersensibles en sont également équipés, mais nous avons la capacité de l’écouter. Nous sommes toujours alertes à ce qui nous entoure.  Selon Elaine Airon, spécialiste de l’hypersensibilité ce scanner nous permet également de traiter l’information beaucoup plus rapidement que d’autres personnes.

 

  • Les hypersensibles ressentent le Monde: c’est de loin ce que je préfère entre tout, cette faculté à ressentir le monde.  Nous avons cette capacité de ressentir les personnes qui nous entourent et de créer des liens profonds. Nous avons cette faculté de ressentir les animaux intensément: leur regard ou un geste de leur part nous suffit pour les comprendre, nous ressentons les énergies de la nature  (comme la météo changeante, le moment où le nature se fige avant un orage, l’énergie apaisante des forêts, la force des vagues le long de la mer).  La sensation du soleil sur la peau pendant que la direction du vent change, l’odeur de l’herbe après une averse, le bruit des oiseaux tôt le matin. Comme si nous faisions partie d’elle et elle partie de nous.

 

 

Depuis que j’ai décidé de mettre de côté les côtés négatifs et que j’ai appris à aimer mon hypersensibilité, je vis tout autrement.  J’apprend à me connaître et à m’écouter.
J’apprend aussi à me protéger tout en prenant soin des autres. Je construis à mon niveau ce monde que je bâtis également en rêve. A mon échelle et en pleine conscience.
Je ne fuis plus mes émotions et je compose avec elles. J’accepte mes imperfections comme j’accepte mes dons.
Aujourd’hui je ne vis pas encore en paix car lorsque l’on ressent le Monde on ressent ce qu’il s’y passe, mais je me transforme chaque jour en une version de moi-même qui se prépare à faire partie d’un plan beaucoup plus vaste qui est celui d’écouter ce monde et le rendre meilleur, le réparer avec les adolescents et les enfants qui sont notre avenir. Pour ce faire, il faut être dans un état d’esprit positif et mettre en ouvre ce don qui nous été offert, je pense que chaque personne sur cette Terre a son rôle à jouer. Je crois en l’humain et aux capacités des hypersensibles.

J’ai appris à croire en moi.

Alors toi qui est hypersensible et qui me lis, saches que tu peux changer pour une version plus positive et heureuse qui passe par l’acceptation de ton toi profond…Tu peut être heureux cher hypersensible, tu en as le droit. Tout n’est pas perdu, tu peux être heureux et participer à un monde qui sera plus bienveillant. Il y a cet espoir qui rôde, en commençant par ici….ensemble…..

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *