Accueil » Connexion à la lune

Connexion à la lune

Cela fait de nombreuses années que j’écris, j’ai envie de vous partager un texte rédigé début d’année.
Il parle de ma connexion à la Lune….

Je vous en souhaite bonne lecture, n’hésitez pas à me déposer votre explication de votre connexion à la lune dans les commentaires

Connexion à la lune

J’ai levé les yeux vers le ciel et je suis instantanément tombée éperdument amoureuse de toi…

37 ans plus tard, tu es toujours présente- quelques fois plus proche, quelques fois cachée dans l’ombre.

Tu es silencieuse, mystérieuse, majestueuse et je suis cette enfant de la nature un peu rebelle, qui évolue sur Terre, sous ta bienveillance et ta noirceur… entre ténèbres et lumière.

Il était écrit dans les cieux que nous serions magnétiquement liées l’une à l’autre pour l’éternité. C’est ma grand-mère qui le l’a dit et j’ai l’intime conviction qu’elle était liée à toi, elle aussi.

C’était écrit dans les cieux que nous serions liées, le vois-tu aussi ? Que je serai toujours présente, peu importe la situation ?

En tant qu’être de chair, d’os et par la suite en tant qu’énergie, virevoltant à tes côtés ?

J’entends sans cesse tes appels et tes messages, qui me touchent toujours au plus profond de mon être.

Je les ressens comme des tornades ou comme de jolies vagues paisibles, sans les demander ; pourtant j’ai déjà tenté de m’en libérer par le passé. Mais la vérité, c’est que nous sommes réellement liées. Lorsque tu es cachée, je me retrouve à te chercher.

Tu es la raison pour laquelle j’aimerais dormir le jour et contempler ta lueur mélancolique la nuit, profitant du monde humain dormant, la nuit merveilleuse et ses secrets s’éveillant.

Nous n’avons toujours fait que nous croiser toi et moi, j’attends patiemment que nous puissions nous aligner parfaitement.

Ces mouvements, parlons-en…

Tu passes ta vie à réaliser des cercles tout autour de moi : tantôt je me sens paralysée, arrêtant de bouger, tantôt remplie de cette énergie qui ferait bouger ce monde…

Je reste toujours dans tes cercles dessinés dans le ciel : jamais trop proche, jamais trop éloignée.

Quelques-fois tu t’approches un peu plus, mais lorsque je cligne des yeux, te voilà déjà loin.

Tu es omniprésente dans ma vie, quelques fois tu me désoriente et je sens la fracture de mon ‘moi’. Tu es toujours là pour ramasser mes fragments pour les replacer dans ta lumière qui soigne, comme une mère le fait pour sa fille

Quelques fois tu m’aide à être apaisée, ancrée et centrée et je sais que tant que ce lien que nous avons demeure intact, je passerai au travers de n’importe quelle nuit noire, n’importe quelle tempête.

Tu sais, je te vois, toi et tes vagues, tes cercles. Et je t’aime car tu n’as pas peur de me montrer ce qui est occulté, ainsi que ton côté sombre que tu gardes si souvent caché.

D’ ailleurs c’est grâce à toi que j’ai moi aussi appris à m’aimer : accepter mon côté lumière et mon côté sombre plus occulté.

Être dans ton sillage n’est pourtant pas chose aisée, lorsque tu es pleine et lumineuse il m’arrive de ne pas arriver à trouver le repos, d’être trop dans l’irrationnel. Je perds souvent le contrôle et ta puissance et ta fierté m’agacent.

Et puis tu t’en rends compte et te caches…

Un jour j’ai décidé de m’abandonner totalement à toi, car quoique je fasse tu es moi et je suis toi.

Tu es cette illusion qui prend de nombreuses formes et énergies, mais qui tout au fond reste pareille : ma belle solitaire, mère, mélange de ténèbres et de lumière.

J’ai arrêté d’essayer de douter de ce que nous sommes et pourquoi nous le sommes, même si tu partages cette même relation avec de nombreuses autre femmes de chair et d’os.

J’honore et j’accepte ce que nous partageons, cette liberté.

Et lorsque je ressentirai encore cette immense tristesse, cette solitude et cette impuissance que tu ressens lorsque tu regardes mon monde, je serai ici pour t’écouter et aimer ton âme, comme toujours.

En espérant qu’à ce moment précis les étoiles relayeront vers toi mon message d’amour, en passerelle, jusqu’à toi.

Jusqu’à ce moment, je partagerai avec toi ces beaux moments lorsque nous nous croiseront. Au détour de tes cycles et cercles.

Il y a une chose dont je suis certaine, malgré le chaos causé par ton immense énergie, c’est que quoiqu’il arrive, je reviendrai toujours vers toi… Lune…

Corinne De Leenheer – 11/01/2020

Share:
Ce texte est protégé par les droits d'auteur, il peut être partagé en mentionnant le crédit de l'auteur, ne peut pas être utilisé à des fins commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *