Accueil » The Circle: mon avis sur le film

The Circle: mon avis sur le film

Il y a quelques jours, je suis allée voir le film The Circle, dont les acteurs principaux sont Emma Watson et Tom Hanks. J’aimerais vous en parler car il m’a intrigué et depuis, je me pose un tas de questions…

Savoir est bien, tout savoir est mieux, c’est autour de ceci que s’articule ce film.

film The Circle 2017

The Circle: l’histoire

The Circle c’est l’histoire de la jeune Mae, une jeune femme dans la vingtaine qui a une vie banale mais saine.  Elle travaille dans le département d’un service client banal. Elle le vit pourtant normalement mais rêve d’autre chose.

Sa meilleure amie travaille pour The Circle, une société leader dans le marché de l’internet. Dans le film, elle se présente un peu comme le Google du futur. Une entreprise bâtie dans une baie, en forme de cercle. Une société/ville où chaque employé peut vivre sans avoir besoin d’en sortir s’il le désire. Tout y est proposé pour satisfaire les plus inutiles et petits besoins des personnes qui y travaillent.  Une société en pleine expansion. Elle avait recommandé Mae pour qu’elle puisse potentiellement intégrer cette société, dans une prochaine vague de recrutement. Mae se retrouve alors recrutée après avoir fait forte impression  lors de son entretien d’embauche, en mentionnant que sa plus grande peur était le potentiel inexploité.

Et c’est la sensation que me laisse de film: un potentiel inexploité!

De sa vie banale et monotone, Mae se trouve projetée dans une vie dynamique, claire, joyeuse de premier abord. Tout le monde au Cercle semble être fier et heureux. On lui demande rapidement d’augmenter sa présence en ligne, d’établir des liens avec les membres du Cercle. Désirant être remarquée et être performante pour atteindre les objectifs du service client, elle fini par être repérée par le fondateur de la société qui voit en elle un potentiel à exploiter.

Mae se lance alors dans l’aventure de la transparence, elle porte sur elle en permanence une micro-caméra qui filme sa vie 24/24 ( sauf les 3 minutes aux toilettes). Le fondateur et elle-même sont convaincu qu’ils serait dommage de priver le monde entier des expériences, en mentionnant son enfant malade, incapable de marcher et qui vit sa vie au travers des expériences des autres ( escalader une montagne, partir en voyage etc)
Elle accepte même d’avaler un dispositif médical qui permet de mesure en temps réel tous ses paramètres, elle pense participer à quelque chose d’utile. Elle est émerveillée devant tant de projets, de potentiel et de possibilités.

Elle est alors une star du Cercle, tout le monde l’adore pour son audace, son acceptation de challenge et son implication dans la communauté.  Jusqu’à ce qu’elle mette en lumière la vie intime de ses parents, par mégarde.  Mais elle perd le contact avec son meilleur ami, qui lui est plutôt connecté à la vie sans technologie et sa meilleure amie devient jalouse de sa “célébrité” arrivée si vite.

Emma Watson The Circle

Entre-temps, elle rencontre le créateur de la solution SeeChange, qui lui semble avoir été écarté de la partie en recevant une excellent compensation pécuniaire. Mais reste au Cercle en surveillance. Il met Mae en garde contre le Cercle. Lui mentionnant que les données sont stockées pour être utilisées et vendues dans le cadre de multiples recherches. Et que grâce à ses données, le Cercle possède le pouvoir de changer le monde.

Un soir, Mae, malheureuse vole un kayak, rame dans la baie par un temps maussade, tombe à l’eau dans la tempête, ce qui la sauve ce sont des caméras de surveillance l’ayant filmée en train de voler le kayak et une personne l’a voyant prendre la mer.
Alors, elle saisi l’opportunité que lui donne le fondateur de The Circle, elle clame  haut et fort que si elle n’avait pas été seule, qu’elle savait qu’elle était surveillée, elle n’aurait pas eu ce comportement. Elle aurait une meilleure version d’elle-même, automatiquement recadrée par la surveillance. Elle pense que la sécurité des gens pourrait en être améliorée.

Elle est persuadée que tout le monde a le droit de bénéficier du savoir collectif, des expériences pour ne pas reproduire des erreurs commises et que le transparence complète et universelle est la solution qui changera le monde.

Ensuite, elle mentionne que son meilleur ami lui manque, qu’elle a perdu son contact, que ça la rend malheureuse. Le fondateur de The Circle y voit une opportunité: développer une solution pour trouver ou retrouver  des gens.
Qu’ils soient des criminels recherchés en ou des simples citoyens. Le but étant de ne jamais se perdre de vue, toujours savoir où sont les personnes que nous aimons, lorsque la vie nous éloigne d’elles.

En pleine réunion globale et après avoir trouvé en moins de 11 minutes une femme infanticide, le fondateur l’oblige à lancer la recherche sur son meilleur ami. Dans un premier temps elle refuse car elle connait son aversion pour l’intrusion dans la vie privée, mais l’audience clamant son désir, elle cède.

Il est bien entendu rapidement retrouvé, mais se sent pourchassé par une voiture et  une moto, sans savoir ce qu’il se passe.Paniquée, Mae demande que l’on enclenche sa voix sur le drone qui survole le pickup de son ami, il est étonné, déstabilisé, et paniqué il décède en se prenant une autre voiture en frontal.

le web et ses dérives

 

Elle est forcément dévastée, elle se rend compte qu’elle a contribué à la mort d’une personne qui l’aimait sincèrement pour ce qu’elle était avant d’intégrer le Cercle. Le fondateur tente de lui prouver que la mort de son meilleur ami aura servi le monde,lui donnant la possibilité de créer des applications permettant d’éviter les pertes de contrôle des véhicules, une meilleure information sur l’aide que la technologie peut fournir au monde. Il décide mettre au point de nouvelles applications.

Mae coupe sa transparence totale pendant un temps, mise également une nouvelle en garde par le jeune créateur. Qui lui fait prendre conscience, qu’elle a en elle, le pouvoir de mettre fin aux élucubrations des fondateurs de The Cercle qui sincèrement n’ont qu’un but commercial de vente de données. Leur unique but n’est pas de faire profiter le citoyen des expériences d’autres personnes, mais bien de bafouer les droits de l’homme.

Mae prend alors la décision de revenir au Cercle et rendre toutes les données de The Circle publiques avec l’aide du créateur de SeeChange, dans la lignée de leur vision. Que toutes les données de toute personne du Cercle soient disponibles pour l’apprentissage et l’expérience. Elle est courageuse mais en même temps, elle rend cela possible.  Le film se termine sur un monde où la transparence est devenue totale et où, selon Mae, le monde est devenu meilleur.

Mon ressenti global sur le film et son potentiel inexploité

J’ai trouvé que ce film aurait pu être beaucoup plus intense et génial, mais il reste en surface sur des débats ultra-intéressants: la compétition et la jalousie dans le domaine des amitiés, le droit à la vie privée, la manipulation des masses, l’équilibre entre la vie et les relations et les réseaux sociaux, le sentiment d’être seul malgré l’ultra connectivité, la commercialisation des données.  L’ idéalisation du monde et de l’être humain, le droit à l’apprentissage, le droit au respect. La transparence, les désirs… les dérives du système…

Ce film m’a fait beaucoup réfléchir depuis que je l’ai visionné. J’y ai perçu que ce type de société était notre futur, quelque chose qui est déjà en marche. j’y ai trouvé une certaine menace par rapport à la dérive sur notre droit à la vie privée vis à vis de Facebook et Google à qui nous donnons de façon totalement consentante des milliards de données à exploiter.

Nous consentons à le faire, ils ont le pouvoir de fouiller dans nos vies et dans nos données que l’on pense confidentielles. Ils peuvent prendre le contrôle de nos vies en devenant l’autorité. Ils nous dépossèdent de nos droits, de nos données et de nos vies sans que nous ne levions un seul doigt. En nous ayant manipulé: ils nous ont donné, se rendant indispensables aux yeux de certains pour ensuite profiter de ces besoin et s’imposer dans nos vies.

Je suis convaincue que la majorité des personnes utilisant ces deux outils ne sont pas réellement conscientes des tenants et aboutissants du simple fait de l’utilisation de ceux-ci. Je pense qu’il est plus que temps de se réveiller, ou accepter la totale transparence, la fin de la vie comme nous l’avons connue avant l’arrivée de Google, Facebook et autres technologies liées au web.

Je me demande ce que les non hypersensibles en ont pensé, ont’ils perçu ces ouvertures de débats? Ont’ils perçu le potentiel qu’avait ce film et comment il a été bâclé? Si vous êtes non hypersensible et que vous avez vu ce film, n’hésitez pas à me faire part de votre ressenti. Que je puisse le comparer avec le mien.

Si vous êtes hypersensible et que vous avez visionné le film, je vous invite à faire pareil.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *