Accueil » Comment transformer sa sensibilité en force ?

Comment transformer sa sensibilité en force ?

Transformer sa sensibilité en force, c’est ce qu’à fait Anne-Charlotte, une jeune femme passionnée. Je suis ravie de vous présenter son témoignage ci-dessous:

Transformer sa sensibilité en force

Je suis sensible depuis ma plus tendre enfance et j’ai réussi à m’en servir comme une force.

Je m’appelle Anne-Charlotte, j’ai 31 ans et je suis Sophrologue. C’est avec beaucoup de joie que j’ai proposé à Corinne de partager mon témoignage sur son blog que j’apprécie tant.

sophrologue personne hypersensible

L’origine de ma sensibilité

 

J’ai toujours été de nature sensible et émotive, et ce trait de caractère s’est accentué à la suite de mes problèmes de santé pendant mon enfance.

Cela a été très difficile à gérer pendant de longues années.

À l’école par exemple, si je me faisais gronder, je sentais les larmes montées. Incapable d’aligner deux mots.

J’ai mis du temps avant d’avoir un premier « amoureux » : comment exprimer à un garçon ses sentiments.

 

On m’a toujours appris à ne pas dire ce que l’on ressent. Qu’on doit garder ses sentiments au fond de nous, sans les partager. On pourrait blesser, montrer notre faiblesse, et pire encore, s’ouvrir à l’autre.

 

Inconsciemment, je me protégeais derrière mon surpoids, mes séjours à l’hôpital. On me laissait tranquille comme ca.

 

À l’adolescence, j’ai ensuite pu m’intégrer mais j’étais « une marginale ». J’avais quelques amis mais je ne me sentais pas à l’aise avec les autres, la mode, le culte de la beauté. La vie me paraissait tellement superficielle.

 

Je ne supportais pas l’idée d’être comparé aux autres, je ne comprenais pas pourquoi les relations humaines se déroulaient de cette façon.

 

J’ai ensuite continué mes études en Économie et Politique.

 

Ma vie a prit un grand tournant à mes 21 ans, mon départ pour le Mexique.

 

Voyage et découverte

 

Lorsque l’on quitte sa zone de confort, on découvre une nouvelle facette de notre être. C’est ce que j’ai pu apprendre grâce à ce long séjour au Mexique. J’y ai vécu pendant 6 ans, la plus belle expérience de ma vie.

 

J’ai alors compris que les relations humaines sont différentes outre-Atlantique en comparaison à mon pays, la France. Les personnes ont la particularité de ne pas se préoccuper des autres. Ils sont généreux, gentils, ouverts, tolérants. Mais ils ne vont pas vous critiquer sur ce que vous faites.

 

Entres filles, on ne se critique pas non plus sur nos vêtements, la couleur de notre verni à ongle. On ne juge pas l’autre sur ces notes, la marque de ses chaussures, sa coupe de cheveux. Ce qui me fascinait le plus, c’est la qualité des relations que j’entretenais avec mes amis. On ne parlait jamais mal d’une personne derrière son dos. Ca ne se fait pas !

 

À la fac aussi, on nous valorisait sans cesse. Les professeurs avaient des relations très familiales avec leurs élèves. Au travail aussi, on se sentait sans cesse stimulé. J’étais surprise de voir que, un trait de caractère qui était si marqué chez moi à pu disparaître ainsi.

Pour vous dire, j’en ai même arrêté de me ronger les ongles ! J’étais nul en mathématique depuis mon CE2 et me voilà statisticienne avec des félicitations pour mon excellent niveau en maths ! Le monde à l’envers !

hypersensibilité et sophrologie

Développer ses pouvoirs

 

La spiritualité est très développée au Mexique. Je prenais même des cours de Yoga à la fac. J’ai découvert ensuite  la pratique de la méditation à mes 25 ans et à partir de là, ma vie a complètement changé.

Je me passionnais aussi pour l’étude des pyramides.

Dans la culture préhispanique, Mayas, Toltèques, Aztèques, on considère l’autre comme son reflet, son miroir. On est tous connecté, nous formons tous parti du même monde.

 

J’ai réussi finalement à transformer ma sensibilité en une force en prenant du recul par rapport à mon éducation.

Je travaillais dans la protection de l’environnement et je regardais les informations à la TV sans cesse. Cela me provoquait un stress profond.

 

Le fait de m’ouvrir à d’autres cultures, d’autres visions du monde m’a permit de relativiser ma relation avec l’Autre. Toute cette peur que je pouvais ressentir par rapport au futur, je l’ai changé pour de l’Amour.

 

Mon expérience en tant qu’expat a été mon moteur pour retrouver la confiance en moi. Je suis toujours sensible et émotive mais j’ai appris à ne plus m’en faire sur ce que les autres pouvaient penser de moi.

 

Parce que l’autre, dans le fond, c’est moi. Ce qui m’entoure est le fruit de mes pensées.

La méditation m’a permit de contrôler cette rumination mentale qui me pourrissait la vie. Et j’ai ainsi compris, au fil des années, que cette façon de percevoir les émotions étaient finalement un don que je partage aujourd’hui dans ma profession. Je travaille dans la relation d’aide pour accompagner les personnes à découvrir à leur tour, la magie qui existe en eux !

 

 

Conclusion

Pour transformer ma sensibilité en force, j’ai du passé par différentes étapes :

Le moment de l’adolescence où je me protégeais derrière mon surpoids

Le voyage et la découverte d’une nouvelle culture

Le développement de ma sécurité intérieure grâce à la pratique de la méditation

 

J’avais envie de partager mon témoignage pour redonner l’espoir aux personnes qui, comme moi, se sentent parfois à l’écart dans ce monde qui peut paraître si brutal et cruel. Il existe d’autres façons de percevoir les relations humaines.
S’entourer de personnes positives qui ne nous jugent pas permet de vivre un quotidien plus serein.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *