Accueil » Abandonner certaines choses pour attirer le bonheur

Abandonner certaines choses pour attirer le bonheur

Attirer le bonheur ? Ha bon?

Il y a une chose dont je suis convaincue, c’est que le bonheur ne frappe pas à la porte de tout un chacun.
Et je suis persuadée, après mûre réflexion, qu’il faut abandonner certaines choses pour attirer le bonheur.
Ces choses sont comme des schémas que nous appliquons systématiquement, qui sont devenues automatiques, mais qui ne nous servent pas.
C’est ce que j’ai envie de vous partager dans cet article, un listing de choses à abandonner et pourquoi elles vont attirer le bonheur vers vous! Prêt(e)s?

Abandonner l’idée de la perfection

Dans ce monde, rien n’est parfait et rien ne sera jamais parfait. Les choses que vous faites ne doivent pas atteindre la perfection pour être très chouettes ou utiles. Abandonner cette idée de perfection libère du temps- celui que vous passez à tenter d’atteindre cette fameuse perfection-, elle vous libère également de la frustration de ne pas l’atteindre de façon absolue.
Abandonner l’idée de la perfection c’est aussi se donner la possibilité de créer des moments et des espaces  supplémentaires.

Abandonner sa zone de confort réconfortante

On ne vous demande pas de vous jeter dans la fosse aux lions d’un saut clair et impulsif 🙂
Ressentez la peur, remerciez-là de passer vous faire un coucou, mais dites lui qu’elle vous empêche de rencontrer des personnes, réaliser des choses qui peuvent vous rendre heureux/heureuse.
Faites une petite action par jour qui vous fait sortir de cette zone de confort: un coup de fil, une sortie improvisée, une rencontre, exprimez-vous.
Chaque chose merveilleuse qui m’est arrivée est arrivée lorsque j’ai osé sortir de ma zone de confort, sans me mettre en danger, en équilibrant.

Apprendre à formuler de façon plus positive

Lorsque je rencontre ou lis des personnes hypersensibles, je me rend compte que beaucoup formulent de façon très négative les choses, les expériences, les émotions.  Abandonnez les expressions telles que: je déteste, je suis null(e), je suis incapable de, cela ne m’arrivera jamais,  c’est impossible, pas de problème…. de votre vocabulaire. Ce schéma éloigne de vous la positivité et le bonheur.
Replacez ces mots par: cela me rend inconfortable mais je gère, je vais  le faire même si ce n’est pas parfait, je vais me former pour y arriver, cela arrivera lorsque ce sera le bon moment, avec plaisir etc. Vous voyez la nuance?
Modifier votre façon de vous exprimer ouvrira la possibilité au bonheur de venir prendre une petite place dans votre quotidien.

Dire stop au bitching, au drame

C’est ce que je vois tous les jours sur les groupes Facebook, même dans des groupes peuplés d’hypersensibles.
Les ragots, les potins, le bitching, les conflits, les drames, les disputes.
Abandonnez, ne lisez pas, n’ajoutez pas de feu sur le volcan déjà actif.
Cela vous permettra de ne pas entrer dans une énergie très négative, dans la colère et la frustration.

Abandonner les dites résolutions

Ici je vous parle des résolutions que l’on prend en début d’année ou en cours de route  et qui ne sont pas atteignables. Comme essayer d’arrêter de fumer, perdre du poids, trouver un nouveau job et l’amour de votre vie sur la même année.
De nombreuses études démontrent que peu de personnes sont capables de tenir leurs résolutions sur des périodes longues dans le temps.
Cela leur crée une pression dingue, le fait de se sentir stressées les empêchent d’avancer, ensuite arrive la déception.
Quelle est la solution alors? La solution réside dans le fait de choisir un bel objectif pour l’année, ou deux. Ensuite, les décortiquer sur 6 mois,  3 mois, 1 mois et puis choisissez une action ou deux à faire chaque semaine. Qui vous mèneront vers ce gros objectif à la fin de l’année.
Qui a dit que l’on doit tout faire et accomplir vite vite? Personne 🙂

Abandonner l’accumulation

Dieu sait combien de choses j’ai pu accumuler car elles me procuraient un sentiment de plénitude, le contraire du vide émotionnel. Vers des émotions.
Toutes ces babioles entassées ne m’ont donné que plus de travail ( à les dépoussiérer surtout) et mon mental n’était jamais calme. Tout était trop rempli de tout.
Mes meubles étaient couverts de babioles, les murs de cadres, les fenêtres super habillées, j’accumulais les vêtements et je gardais tout juste  » au cas où).
Un jour j’en ai eu marre. J’ai commencé à retirer des babioles des meubles et à les emballer, à penser à l’émotion ou souvenir, en lui disant merci.
Puis j’ai enlevé des cadres, encore enlevé des babioles, donné tout un tas de vêtements. De choses gardées au cas où. Je me suis sentie libérée de tout ça. Je me suis sentie plus légère, mon mental moins encombré. Tout est devenu plus lumineux.
On ne vous demande pas de devenir le ou la pro de la méthode de la gentille dame dont tout le monde parle, mais abandonner l’accumulation rend heureux! Surtout si vous pouvez vendre certaines choses ou en donner d’autres à des familles précarisées ou des associations!
Cela m’arrive de changer de décoration, mais elle est toujours minimaliste.

hypersensible et minimalisme

Abandonner la responsabilité de prendre sur vous les émotions des autres

Haaaaaaaa c’est une chose difficile à gérer pour les hypersensibles. Souvent touchés par les émotions des autres personnes.
Vous ne pouvez pas et vous n’avez pas le contrôle sur ce qu’une autre personne que vous ressent. C’est aussi la déposséder de ce qu’elle ressent et la faire culpabiliser sur le fait que sa tristesse vous rende inconfortable ou triste également.
Vous devez apprendre à laisser aux autres leurs émotions et à vous en écarter, si vous vous sentez submergés.
Vous en avez le droit et vous devez le faire. Il y a des situations impliquant d’autres personnes que vous ne pouvez pas changer. Le bonheur découle énormément du fait de rendre la responsabilité à la personne qui  génère l’émotion. Vous ne pouvez pas sauver tout le monde et ce n’est pas sain de vous positionner en tant que tell(e).

Abandonner les attentes que les autres ont de vous

Vous avez le droit de baisser le niveau d’attente que vous avez envers vous-même. Et même de ne pas vous en imposer.
De cette façon, vous ne ressentirez aucune culpabilité si vous n’avez pas fait ou dit quelque chose.
Pareil pour les autres, les personnes qui ne sont pas encore à un stade d’éveil; modéré ou élevé; ont cette fichue manie d’attendre des choses des autres et bien entendu, sans les formuler.
Ne culpabilisez pas si ces personnes attendent de vous et que vous n’avez pas envie de leur donner, vous n’avez pas l’obligation de leur fournir ce qu’ils attendent juste pour leur faire plaisir, conseillez-les plutôt sur le fait de travailler sur leurs attentes. Ce sont des choses qui leur appartiennent à elles et pas à vous!
Je vous conseille de lire ensuite cet article où je parle du besoin de faire plaisir.

Abandonner patati et patata

Tu devrais ceci, ou cela. Fais pas ci fais pas ça. Tu devrais être plus comme ceci, moins comme cela. Ces choses là je les ai entendues tellement de fois qu’au final je chantais: fais pas ci, fais pas ça…. patati patata…. et cela m’a rendue heureuse.
Je suis qui je suis et comme je suis. Certaines personnes me jugent trop sensible ou pas assez ceci ou cela. Je trouve cela plutôt arrogant d’une personne, de juger et de me dicter une façon d’être et de me comporter. Surtout que je ne suis pas une sauvage abrutie dénuée d’intelligence ou de bonnes manières….
Et vice-versa, ce ne serait pas sain de demander à une personne d’être ce qu’elle n’est pas, juste pour nous rendre heureux.
Je pense que le jugement est une incapacité de voir qu’il y a une infinie ribambelle de perspectives et façons de faire les choses.
Cependant, acceptez les conseils constructifs et bienveillants.

Abandonner le passé

J’entend le long soupir que ce paragraphe va générer et les émotions qui vont en découler.
Abandonner le passé, celui qui fait partie de vous, qui vous a forgé(e), blessé(e), bloqué(e).
Oui il faut le laisser s’échapper pour libérer de l’espace pour de nouvelles choses, pour le bonheur.
J’ai réussi à abandonner mon passé, pourtant, il a été semé de souffrance. J’ai lâché prise sur la souffrance du passé, j’ai pardonné ( pas accepté, pardonné) pour me libérer.
Car finalement, le passé n’existe plus, le présent oui, et le futur n’existe pas, il arrive à chaque seconde qui passe et devient le présent. Alors, focalisez-vous sur le moment présent pour que le futur soit serein et empli de bonheur.
Abandonner le passé c’est libérateur de tout: il ouvre le champs des possibilité, du temps.
Ce n’est pas parce qu’une personne vous a profondément blessée qu’une autre personne le fera, ce serait généraliser et placer tout le monde dans le camps des vilains. Rester bloqué(e) dans le passé ne vous rendra pas heureux/heureuse. Vous ne ferez que vivre dans une illusion parasite, au lieu de vous ouvrir au meilleur.

Abandonner le regard des autres et leur approbation

L’approbation et son cycle vicieux est…. vicieux et peut vite déstabiliser et faire souffrir intensément les personnes hypersensibles.
Une fois que vous prenez conscience que ce que l’autre pense de vous ne vous appartient pas, que cela ne change pas ce que vous êtes et qui vous êtes, cela ouvre le champs aux possibilités d’apprendre à faire tomber le masque social. A oser être vous, à apprécier, peu importe les facteurs extérieurs.
Il y a un diction qui dit que plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui et dans cette catégorie on y trouve les pervers, les malveillants.
Restez maître de vos émotions, de vos choix, ne faites pas de suppositions sur ce que les autres penseront ou pas, si cela vous semble juste, c’est que c’est effectivement juste!

Abandonner la peur de vous connecter à votre corps et vos intuitions

Notre corps est la maison de notre coeur et de notre âme, il faut en prendre soin. Et pour en prendre soin, il faut avant tout l’écouter.
Chose que j’ai fait exprès de ne pas faire pendant de nombreuses années, parce que le Taureau que je suis voulait la fougue, la passion, l’énergie et foncer. C’est avec les années et ma période d’éveil que j’ai appris à devenir mon vrai Taureau: signe de Terre, ancré et réfléchi, loyal à ses intuitions.
Abandonnez la nourriture industrielle toxique buvez et mangez du vivant, du cru, plein de légumes de fermes locales. Se désintoxiquer de la nourriture industriel n’est pas choses aisée mais cela fait un bien fou, l’humour revient, l’humeur revient vers le positifs, légers, tout redevient fluide.
Passez plus de temps dans la nature, ancrez vos pieds nus dans le sol, respirez.
On se connecte alors plus facilement à nos  intuitions et à  » tout ».

hypersensibilité et bonheur

Prenez le temps de vous poser, de relire cet article, de l’imprimer, et puis de mettre en place votre plan d’action sur les prochains mois, une petite action par jour. Même le plus minime qu’elle soit, vous sera bénéfique. Elle vous permettra d’attirer le bonheur, comme cela s’est passé pour moi.
Cela prendra peut-être 3 ans pour certains, un an pour d’autres, mais peu importe, le principal est que vous décidiez, avec votre premier abandon, d’ouvrir le chemin….
Aujourd’hui, malgré les coups durs, la maladie, je me sens heureuse parce que je suis enfin moi.
Alors….. pourquoi pas vous? 🙂 

Partager:

4 Commentaires

  1. Sophie
    2 avril 2019 / 19 h 12 min

    Tes articles sont toujours  » tellement » justes, tellement enrichissants. J’ai énormément appris sur moi depuis que je lis ton blog et que lis tes publications sur ta page Facebook. Je me sens faire partie de quelque chose, je suis plus calme et quelques fois, quand les jours sont rudes, je pense à toi, je me lis un article et je me sens mieux. Je ne sais pas si tu te rend compte du bien que tu fais, mais je voulais te le dire, tu fais du bien.

  2. Stéphane
    2 avril 2019 / 19 h 15 min

    Madame a le don de mettre le doigt sur ce qui fait mal, qui bloque. Mais ça fait du bien car on n’est pas toujours conscients de ce qui coince. C’est logique ce que tu dis dans cet article. Je n’avais pas retourné les blocages comme ça à l’envers, bonne idée!

  3. Agnès
    3 avril 2019 / 15 h 04 min

    Tu devrais sérieusement te pencher sur le fait de proposer des séances de coaching. Cela fait 2 ans que je suis ton blog et tu m’as énormément appris. On est beaucoup d’hyper à avoir besoin d’une coach comme nous et qui comprendra.

  4. Arnaud
    3 avril 2019 / 21 h 39 min

    Au + je vous lis, au + je me sens compris et cela fait un bien fou. Je suis vos conseils et je me sens apaisé. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *