Accueil » Les résolutions que nous ne tenons pas

Les résolutions que nous ne tenons pas

J’ai envie de débuter cette année pour vous parler des résolutions que nous ne tenons pas, plutôt que de vous lister mes bonnes résolutions, sujet vu et revu sur le web.

Si vous êtes terrien, vous savez qu’en fin d’année on se pose souvent pour faire le bilan de l’année et on décide prendre ces fameuses bonnes résolutions: pour commencer un nouveau cycle, donner du renouveau à notre quotidien. Et il est plus que régulier de ne pas se tenir  » au plan ». Ces résolutions que  nous ne tenons pas.

Ces quelques propositions résonneront peut-être en vous:

  • Vous désirez perdre quelques kilos, vous trouvez de super recettes de petits déjeuners, de plats super sains et ensuite vous vous vautrez sur le deuxième burger bien gras croisé. Vous abandonnez ensuite facilement l’idée de la diète.
  • Vous vous rendez compte que la procrastination vous a dominée l’année précédente, vous culpabilisez, vous êtes super motivé(e). Mais vous vous laissez distraire à la première occasion et vous repartez de plus belle dans votre routine du  » plus tard ».
  • Vous avez envie de prendre quelques cours de yoga pour essayer, ou de nager une fois semaine, lire 10 pages d’un livre tous les jours. Et à cause de la fatigue, du manque de temps, vous zappez. Et le lendemain aussi.
  • Vous décidez de répondre à vos mails rapidement et de tenir votre boite mail super bien organisée et rangée. Et dès le premier vendredi de janvier, vous laissez les message s’accumuler. Avec eux le retard etc etc
  • Vous vous promettez de prendre du temps le dimanche pour passer du temps au parc, au lac et vous finissez toujours devant une série: je suis trop crevé(e), il fait trop gris, il fait trop froid, c’est tout boueux.

Que se passe t’il pour que vous soyez motivés et enclin au changement et ensuite vous abandonniez. Culpabilisant, pensant quelques fois être nul(le).  Sommes-nous des menteurs, avons-nous juste fixé des résolutions que nous ne tenons pas.
Sommes-nous normaux ou des cas désespérés, programmés pour vivre une vive à manger des sucreries devant Netflix, à détester le fait que nous ne tenons pas nos résolutions?

La nuit passée j’ai peu dormi et j’ai passé du temps à réfléchir car j’ai trouvé ce sujet en fait complexe et fascinant. J’ai fait le rapprochement entre ce que j’ai lu les derniers début d’année, les conservations que j’ai eues avec des personnes sur le sujet et je me suis aussi  basée sur ma propre expérience.  Et je vous propose de découvrir ce qui est ressorti.

Les raisons pour lesquelles nous ne nous tenons pas  » au plan »

J’ai réalisé que les raisons sont souvent multiples. Voici les raisons que j’ai répertoriées en commun avec d’autres personnes consultées:

 

  1. Ne pas prendre le défi au sérieux. Nous nous disons que nous nous tiendront aux bonnes résolutions en pensant que le seul fait d’y penser nous fera tenir le coup. On ne se pose pas assez longtemps en les décidant et on pense que cela sera facile. Nous savons que pour faire un effort nous devons vraiment prendre les choses à coeur mais ce n’est pas le cas pour une résolution, nous nous disons qu’on peut essayer, sans être super convaincu(e). On s’engage à moitié, on fait à moitié et on fini par vite abandonner car ça l’envie ne vient pas des tripes.
  2. Oublier. Nous nous disons que nous allons méditer 15 minutes chaque jour, et puis dans le moment présent et dans la foulée de l’action nous oublions. Même si nous en avions vraiment envie. Nous nous souvenons plus tard que nous avons complètement oublié, mais nous sommes occupés à ce moment précis. Et ensuite nous oublions à nouveau. Nous nous sentons déçus d’avoir oublié, personne n’aime ce sentiment et nous abandonnons.
  3. Le manque de confort. Lorsque l’exercice ou l’effort semble inconfortable ou gênant ou nous demande trop d’énergie, on arrête d’apprécier et nous trouvons des excuses pour ne pas retournons au front.
  4. Céder à la tentation. La tentation nous entoure, en permanence. Que ce soit votre dessert préféré qui vous est offert alors que vous aviez décidé de ralentir le sucre, céder à un épisode en plus de votre série kiff du moment alors que vous aviez décidé de vous mettre au lit plus tôt, la tentation de papoter sur son smartphone tard le soir alors que vous aviez décidé de faire une détox digitale. Et la tentation est inconfortable et on en arrive au point énoncé juste au dessus.
  5. La dissonance cognitive et la rationalisation. Lorsque quelque chose nous semble difficile, in confortable nous trouvons des excuses. Enfin non je rectifie, notre cerveau nous donne une solution pour résoudre cette sensation qu’il n’apprécie pas: un petit en plus ne fera pas de mal, tu as bossé comme une dingue alors tu le mérites, ça ne compte pas aujourd’hui on recommence demain. C’est une occasion spéciale, pourquoi s’en priver, c’est juste ce soir.
    Cela semble cool mais ce n’est en fait que du sabotage pur et dur. Et une fois que l’on cède à cela, tout est foutu!
  6. Procrastiner. Lorsque l’on se dit que l’on devrait se mettre à faire ce que l’on a décidé et que l’envie ne vient pas de notre coeur ou de nos tripes, nous devenons experts dans l’art de procrastiner. Nous repoussons au maximum ce que nous devions faire. Je le ferai dans 5 minutes et on continue à surfer sur le net. Etc…Pour ensuite culpabiliser, le faire en dernière minutes, ne pas apprécier et repousser de plus en plus l’action.
  7. Oublier pourquoi c’était important. Nous décidons certaines choses car elles nous semblent vraiment importantes sur le moment. Et lorsque la difficulté ou le manque de confort apparaît, on en oublie le pourquoi. Pourquoi cette décision était si importante à nos yeux. Si nous oublions la raison qui nous a poussé à prendre certaines décisions de résolutions, on décrochera.
  8. La déception. Lorsque l’on prend des résolutions, il arrive que l’on oublie de calculer à la base l’effort que cela demanderait. En réalité nous nous fixons 3 séances de sport par semaine pour ensuite réaliser que la fatigue et les obligations faisant partie de notre vie ne nous permettent pas de tenir cette résolution. Et nous somme déçus de ne pas y arriver. Il faut apprendre de ses erreurs de calcul, cela arrive à beaucoup de personnes.

Maintenant que nous avons vu quelques raisons qui nous poussent à ne pas tenir nos résolutions, je suis persuadée que certaines d’entre elles vous sembleront familières. C’est tout à fait normal.
Ensuite il existe 2 solutions: ne plus prendre de bonnes résolutions en fin d’année et ne pas se mettre de pression. Et c’est ok.
Ou réfléchir à des solutions pour nous aider à nous tenir au plan. Voyons cet aspect en détail ci-dessous:

tenir les bonnes résolutions de nouvel an

Faire tomber les barrières des résolutions que nous ne tenons pas

  1. Prendre les choses sérieusement. Es-ce que cette décision que vous êtes sur le point de prendre est assez importante pour que vous vous y teniez? Si vous le voulez vraiment, du fond de votre coeur, pensez que cela pourrait vous sembler quelques fois inconfortable ou même emmerdant. Réfléchissez à l’énergie que vous voulez y mettre.  Notez noir sur blanc pourquoi cette résolution vous est importante, le temps que vous voulez lui attribuer et réfléchissez aux étapes pour y arriver. Pour éviter l’inconfort, le manque de temps. Visualisez. Et mettez-vous des petits reminders pour ne pas oublier pourquoi c’est si important.
  2. Faire en sorte de ne pas oublier. Si vous savez que vous avez tendance à oublier par manque de temps ou autre raison, faites en sorte de ne pas oublier. Que pouvez-vous mettre en place pour y remédier? Des pense-bête, des reminder dans votre agenda. Que ce soit visuel ou vocal, le principal est de vous aider à ne pas oublier. Et libérez directement les créneaux dans votre agenda.
  3. Reprogrammer les signaux d’inconfort, de peur ou d’incertitude. Il est nécessaire de reprogrammer la sensation d’inconfort, d’incertitude, de peur que nous ressentons. Pour qu’elle ne soit plus transformée en désir de fuite. Il faudra travailler sur la naissance de cette sensation de fuite et vous forcer à faire un effort. Utilisez cette sensation comme une raison de vous dire que tout effort paie. Que cette résolution vous l’avez prise pour aller vers quelque chose de super cool et d’agréable.
  4. Voir la tentation comme signe de pratique. La tentation, il est possible de ne pas y céder pour faire disparaître l’inconfort. On peut aussi se dire que l’on est capable de se tenir au plan, que l’on peut apprécier de ne pas prendre ce succulent dessert. Visualiser l’objectif. Apprécier la victoire de ne pas céder. Explorez!  Soyez fiers d’avoir résisté et d’avoir réussi à passer outre.
  5. Mettre des limites pour reconnaître la rationalisation. Il est possible de s’entraîner de prendre conscience que nous sommes en train de rationaliser, ou que nous sommes en pleine dissonance cognitive. C’est difficile, j’en suis consciente mais je suis la preuve vivante que c’est possible. C’est quelque chose que j’ai beaucoup travaillé l’année dernière. Apprendre à ne pas croire en notre sentiment de rationalisation Ne pas la laisser prendre le dessus. En respirant et en relisant la raison pour laquelle j’ai pris cette décision.
  6. Ne pas se mettre la pression. Il se peut que vous manquiez une étape pour une raison qui n’est pas de votre ressort. La voiture en panne, une période de maladie, une période hyper prenant au boulot.  Dans ce cas où vous faites face à une situation en dehors des habitudes, ne vous mettez pas la pression et acceptez que cela se passe. Vous reprendrez votre résolution dès que la situation se normalise. Si ce n’est pas de votre faute, que vous ne vous êtes pas saboté, acceptez et gardez votre motivation bien au chaud.
  7. Faire tomber les dernières barrières. Vous vous sentez totalement motivé(e) et vous avez mis en places des rappels, vous avez noté vos intentions et vos étapes, le temps que vous désirez octroyer à cette belle résolution. Faites tomber les derniers détails qui pourraient vous faire basculer dans un sentiment d’insécurité, de peur. Anticipez pour être à l’aise, gagner en sensation de confort. Réfléchissez aux barrières qui peuvent se dresser devant vous et réfléchissez à comment les faire tomber pour vous aider.

Quelque soit votre choix, j’espère que cet article vous a intéressé et aidé à réfléchir pour prendre la décision qui sera en accord avec vos souhaits et vos possibilités. J’espère que si vous avez pris une résolution qui vous tient à coeur vous mettrez en place des actions qui vous aideront à y arriver. C’est ce que je vous souhaite. Vivez les pleinement, en conscience, avec votre coeur et vos tripes et savourez le moment de la réalisation de votre objectif!

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Partager:

18 Commentaires

  1. 19 janvier 2018 / 15 h 32 min

    Je ne prends plus de résolutions depuis plusieurs années. J’ai des envies que je liste et essaie d’assouvir et c’est déjà bien 🙂

  2. 19 janvier 2018 / 15 h 45 min

    coucou

    j’avoue que je ne prends jamais de résolutions… Je ne veux pas être déçue ni me mettre la pression et cela me convient bien comme cela pour l’instant 😉

  3. 19 janvier 2018 / 16 h 48 min

    Coucou, bah je préfère directement me projeter sur certains objectifs et m’y tenir, mais toute l’année; là je travaille sur un gros projet et je mets tout en oeuvre pour y arriver, tout dépends aussi de la motivation de la personne et aussi de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre 😉

  4. 19 janvier 2018 / 17 h 26 min

    Je pense que tu ne pouvais pas mieux en parler. Le tout est de se lancer des objectifs accessibles et surtout comme tu le dis, ne pas se mettre la pression aux risques de tout laisser tomber !

  5. Journal d une ronde astucieuse
    19 janvier 2018 / 19 h 01 min

    Merci je ne prends pas de résolution car je n arrive pas à les tenir

  6. 19 janvier 2018 / 20 h 24 min

    Moi je ne prend jamais de résolutions de toutes façon puisque je ne les tiens jamais, comme ça , c’est clair !

  7. 19 janvier 2018 / 20 h 36 min

    Je ne prends plus de résolutions depuis des années, ce sont des pistes, des idées que je piste mais ce n’est pas une résolution comme ça, je ne me sens pas défaitiste si je ne réussis pas parce qu’il n’y a pas à réussir.

  8. 19 janvier 2018 / 22 h 01 min

    Cc Je n’ai pas vraiement de résolutions 🙂 .. Si c’est pour ne pas les tenir

  9. 20 janvier 2018 / 7 h 53 min

    Moi je ne prends plus de résolution comme ça je suis certaine de m’y tenir mdr

  10. 20 janvier 2018 / 8 h 54 min

    merci pour ton article très bien concu;) pour le dimanche je me reconnais totalement

  11. 20 janvier 2018 / 10 h 35 min

    Le mieux c’est de ne pas avoir de résolutions 😉
    pour le sport on va se contenter de balades en vélo quand le temps sera plus clément afin de ne pas enrhumer les enfants 😉
    sinon la salle de sport,… non je sais que je m’y tiendrais pas 😉
    par contre ouf je ne procrastine pas, ce qui est fait n’est plus à faire et libère l’esprit 😉

  12. 20 janvier 2018 / 11 h 16 min

    Ton article est très intéressant et c’est vrai que ça change un peu que de lire les traditionnelles résolutions (j’avoue que j’ai du mal avec ce genre d’articles), et puis surtout c’est sincère car on est tous pareil au final ! Personnellement, chaque année je prends la même résolution : celle de n’en prendre aucune, comme ça au moins je suis sûre de la tenir hi hi !

  13. 21 janvier 2018 / 21 h 09 min

    Ah les résolutions. J’ai longtemps fait partie des personnes qui s’en fixaient un nombre incalculables, pour finalement laisser tomber à la fin du mois.
    Cette année, je me suis juste fixée de revenir à mon poids d’avant grossesse et d’en perdre encore 5 à 8, mais tranquillement. Et de reprendre une activité physique à la maison. Coup de bol, je suis tombée malade juste avant les fêtes et j’ai retrouvé mon poid d’avant grossesse à ce moment là :p
    Pour le reste, j’y vais à la cool.
    J’ai partagé ton article sur twitter 😉
    Bonne soirée
    Elsa

  14. 22 janvier 2018 / 8 h 36 min

    En effet je crois que l’oubli est ma principale raison pourquoi je ne tiens pas mes résolutions (quand c’est le cas !!)
    Car j’ai quand même l’habitude de prendre peu de résolutions pour justement les tenir !
    Super article, très bien écrit !

    Gros bisous
    Cha de ciaoflamingo.com

  15. 22 janvier 2018 / 15 h 51 min

    Hello

    Cette année, j’ai pris des résolutions assez larges sans réels objectifs.
    Super article !

  16. 22 janvier 2018 / 18 h 10 min

    Tellement bien dit et bien écrit… Et tu nous donnes des conseils et résolutions pour essayer de se tenir à nos propres promesses ?

  17. 23 janvier 2018 / 12 h 13 min

    Pas de résolutions, en fait, je n’ai jamais pris de résolutions parce que je ne m’y tiens pas du tout…. j’essaie juste de faire au mieux… très beau billet..;

  18. 20 mars 2018 / 21 h 19 min

    Génial cet article !
    C’est le deuxième que je lis de toi, et je vais m’arrêter là pour ce soir (sinon je vais pas bouquiner comme je l’avais prévu, et ce serait dommage 😉 ), mais j’adore ta façon de traiter les sujets.
    Tu es hors des clichés sur le développement personnel et tu dis les choses telles qu’elles sont : pas aussi simples qu’elles en ont l’air.
    Tu réfléchis aux choses en profondeur, aux moyens de trouver des solutions durables, c’est hyper intéressant et constructif.
    Ta réflexion permet, à mon sens, de prendre conscience de certaines choses.
    C’est des sujets auxquels je réfléchis beaucoup également, et j’ai commencé à développer mes petits trucs anti-procrastination, je pense en parler sur mon blog quand ce sera vraiment mis en place durablement.
    Et du coup, ton analyse et tes conseils ont élargi ma vision de tout ça.
    Merci encore ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *