Accueil » Multipotentialité: passionnée heureuse

Multipotentialité: passionnée heureuse

Je vous propose aujourd’hui de découvrir la multipotentialité.

Je suis une multipotentialiste et je suis heureuse. Oui je suis heureuse de l’être.  Mais cela n’a pas toujours été le cas. J’ai envie aujourd’hui de vous partager mon expérience qui a été déclenchée il y a déjà presque deux ans par le visionnage d’une vidéo YouTube. Parce que je sais que chez les hypersensible il existe beaucoup de multipotentialistes souvent malheureux.

Et jusqu’à visionner cette vidéo, je pensais que quelque chose clochait avec moi, en plus de mon hypersensibilité que je subissais.  Je vous posterai la vidéo en fin d’article. Je pense que vous devriez sincèrement la regarder.

Posons les bases avant tout,  pour situer le contexte.

Qu’es-ce que la multipotentialité et ce qu’elle n”est pas:

Wikpédia nous di ceci: La multipotentialité est un terme éducatif et psychologique qui se réfère à la capacité et à la préférence d’une personne d’exceller dans deux ou plus de deux champs différents. Il peut également se référer à une personne dont les intérêts s’étendent sur plusieurs domaines, plutôt que d’être fort dans un seul. Ces traits sont appelés multipotentialités, tandis que le terme “multipotentialiste” est plutôt employé pour les personnes présentant ce trait de caractère.

La multipotentialité ne doit pas être reprise comme un terme éducatif. Je pense que c’est un mode de fonctionnement interne, différent des autres.  C’est certes un mot posé sur un mode de fonctionnement et vous savez que je n’aime pas ranger les personnes dans des cases, mais comme pour l”hypersensibilité, lorsque j’ai découvert que j’étais multipotentialiste, je me suis sentie soulagée et très émue de savoir que je n’étais pas anormale, encore plus.

La personne multipotentielle (ou multipotentialiste) est créative, curieuse, qui s’intéresse à un tas de sujets différents. Une personne qui a une soif d’apprendre continue. Elle possède des talents variés et multiples, apprend et s’adapte rapidement. Chaque nouveau sujet qui attire son attention l’émerveille, la rend heureuse, la fascine même.

D’un autre côté, elle éprouve des difficultés à réaliser des choix car beaucoup de choses lui font de l’oeil. Sans que quelque chose ne sorte vraiment du lot, cela arrive quelques fois, comme dans mon cas spécifique, mais bon nombre de personnes multipotentielles font face à cette difficulté.
Le ou la multipotentialiste a tendance à s’ennuyer rapidement. Elle perd souvent de confiance en elle car elle a souvent l’impression d’être un imposteur face à des spécialistes des domaines pour lesquels elle s’intéresse, et pourtant, elle est tout à fait légitime car elle apprend très rapidement et en profondeur.

Je pense qu’il est également important de dire ce que n’est pas la multipotentalité. La mulipotentialité n’est pas une tare, n’est pas une maladie, n’est pas un défaut. Il s’agit uniquement d’un mode de fonctionnement qui est différent des autres. Ce n’est pas être moins intelligent ou ce n’est pas être incapable de terminer quelque chose ( même si cela nous arrive régulièrement de ne plus nous intéresser à un sujet et passer au suivent qui nous passionne déjà). Etre multipotentiel(le) ce n’est pas être faible ou non spécialisé. Ce n’est pas être qu’un généraliste.
Ce n’est une étiquette mais bien un terme qui permet de se découvrir et avancer. Ce n’est pas non plus être instable.

A l’heure actuelle, il n’existe pas encore d’études réalisées sur le sujet car cela n’a pas encore été repris officiellement comme pour l’hypersensibilité. On ignore encore en 2017, le nombre exact de multipotentalistes dans le monde ou dans une catégorie spécifique de la population, si cela arrive à la naissance ou si cela survient par la suite. En tout cas, dans mon cas, je pense l’avoir toujours été. Déjà enfant je me sentais déjà passionnée par des sujets qui pouvaient aller de l’ Egypte Ancienne à la musique.

test multipotentialité

Les difficultés de la multipotentialité:

Je vais parler en ma personne. Mais je suis convaincue que cela vous fera écho si vous êtes multipotentiel(le)

La première chose qui m’a rendue malheureuse c’est de devoir choisir à l’école une seule direction vers laquelle me diriger.
Ne pas savoir répondre aux adultes à la question: que désires tu faire quand tu seras grande? Je voulais changer le monde mais je ne savais pas si je voulais changer en monde en étant pompier, policière, climatologue ou astronaute.

Une des difficultés de ma multipotentialité c’est d’avoir ces 10 sujets qui me passionnent, mais ne pas savoir lequel choisir, et ensuite lorsque j’ai réalisé un tri, de ne pas savoir par où commencer. Je perd donc du temps et de l’énergie, cela me fatigue.

C’est aussi savoir que je dois me recadrer, de ce fait je réalise le tri dont je vous ai parlé, et j’organise et planifie les choses, mais au final j’ai beaucoup de mal à me tenir au plan. Je le réalise finalement toujours lorsque je sens que c’est le bon moment, comme si mon esprit me disait: non pas maintenant et ensuite avoir la sensation de devoir lâcher ce que je faisais pour faire cette chose qui devient alors pressante et importante, irrésistible.

Je ressens toujours cette impression de ne pas aller au bout des choses ou de ne jamais “aboutir”. Alors que c’est le cas, mais sur le moment, j’ai tellement de choses en cours, que j’ai l’impression de ne pas avancer. Je rédige mon blog beauté, je rédige pour ce blog actuel, je rédige sur mon blog de boutique en ligne, je crée cet article mais en même temps j’écris un e-book qui sera le teaser de mon livre, je prépare une chaine YouTube et je suis en plein processus de création de ma marque cosmétique naturelle et végétalienne. Je bosse pour toutes ces choses, mais j’ai toujours l’impression de ne pas avancer.

J’ai toujours l’impression de manquer de temps pour faire tout ce que j’ai envie de faire. Je me document, je lis, je note, j’écris, pour ensuite me rendre compte que j’aurais tellement aimé pouvoir encore bénéficier de toute la nuit pour terminer ce que j’avais envie de terminer.

Et  bien je vous avoue qu’il y a encore quelques mois, c’est ce que je faisais. J’étais tellement dans mes envies, mes pensées et mon envie de faire que je me levais la nuit pour écrire, lire, visionner des vidéos. Ensuite, forcément mon corps m’a dit merde et depuis 3 mois j’essaye de m’accorder du temps de pause. Et j’ai remarqué que prendre du temps de pause me permet ensuite d’être plus cadrée et donc plus productive, plus posée et reposée.

Ne pas arriver à me présenter de façon brève, ne pas arriver à structurer pour expliquer ce que je suis. Je pars dans tous les sens.

être multipotentiel est difficile

Le déséquilibre ressenti entre les gens qui soit s’émerveillent devant le nombre d’activités que je réalise, soit qui me disent que je ment sur mes activités est quelque fois difficile à gérer. C’est soit un extrême, soit l’autre.
Et quelques fois, cela me blesse, que certaines personnes puissent penser que je ment sur ce que je fais.  Parce qu’ils pensent qu’être multipotentielle n’est alors pas quelque chose de possible ou envisageable dans la société. Porter ce jugement contre moi ou contre d’autres multipotentialistes me dépasse.

A 38 ans j’ai enfin trouvé ce qui me plait de faire, mais cela signifie de ne plus vouloir bosser pour un patron, enfin pour des patrons, parce qu’après la phase de découverte et d’apprentissage, je m’emmerde, je me sens coincée.  Ce qui signifie que cela fait peur à mon compagnon car il faut gagner de l’argent et ma boutique en ligne ne me permets pas encore d’en vivre après deux années de vie.
Et que ma marque cosmétique n’est pas encore en vente et mon livre en cours d’écriture. Je me sens alors un peu coupable, par moments, de ne pas être comme tout le monde, de ne pas être capable de me contenter d’un job qui n’ offre pas de challenge et qui ne permet aucun changement de domaine.

C’est une période assez compliquée à gérer actuellement mais je sais que lorsque tout se mettra en place, tout ira pour le mieux. Je crois en moi, je crois en mes projets et leur potentiel. Et des personnes croient en moi et ça, ça n’a pas de prix!

Je suis clairement un slasheur, j’ai décidé de mettre en place plusieurs activités dans deux domaines qui me passionnent réellement depuis des années, donc des choses qui sont ressorties du lot et qui restent accrochées et qui continuent à me fasciner: le domaine de la beauté et le domaine du développement personnel. Et dans chacune desquelles je peux faire plusieurs choses.  J’ai trouvé mon fil conducteur: transmettre. 

Pourquoi?

Parce que j’aime découvrir, apprendre, explorer, étudier. Comme si je réalisais un espèce d’audit, d’analyse.
Pour ensuite trouver des failles, pour trouver des solutions, mettre en place de nouveaux systèmes. Créer des choses.
Et pour terminer, très important pour moi: partager ce que j’ai découvert et créé pour aider d’autres personnes. Leur passer le savoir, les aider à trouver leur bonheur. Partager avec eux, communiquer.

Mes conseils pour apprivoiser sa multipotentialité et trouver son fil conducteur:

Je continue en parlant de mon expérience personnelle, tout en sachant que je ne suis  encore  en cours de chemin. Je vous conseille avec des choses qui m’ont aidée à avancer. La première étape c’est de trouver son fil conducteur, ce fil qui relie et fédère. Celui auquel vous pourrez vous accrocher pour vous épanouïr, ensuite le chemin se dessinera petit à petit. Soyez patients!

1- Trouver son fil conducteur en commençant par prendre une feuille de papier ou un document et y noter  tous les domaines/projets qui vous passionnent, depuis aussi longtemps que vous vous en souvenez. Et ensuite regrouper les thématiques qui se regroupent. C’est important de faire cet exercice car il m’a réellement beaucoup aidé.

Que ce soit sous forme de tableau ou de liste ou de mindmap. Faites selon ce qui vous semble,à vous, le plus confortable et facile à exploiter pour la suite.
Ensuite trouver les intersections entre les domaines/projets/regroupements. Des mots viendront  en tête et notez les.Pour créer avec toutes les facettes qui se retrouvent dans les intersections.

Ensuite, listez les sujets, domaines, projets qui ont arrêté de vous intéresser et après combien de temps. Car ces sujets, domaines, projets ne seront alors pas des choses faisant partie de votre fil conducteur. Cela vous permettra aussi de savoir de comment vous fonctionnez pour la suite: en sachant pourquoi vous avez commencé pour arrêter ensuite.  Ce qui vous rend heureux, pourquoi vous le faites. Des mots viendront en tête dans le domaine des motivations. Notez les.

Il faudra être conscient que le fil rouge ne se trouve pas nécessairement rapidement, il faut y revenir. Adapter. Et qu’il ne sera pas constant dans le temps. Il pourra changer et s’adapter au fil du temps. Je conseille de faire la première étape sur plusieurs journées. Dormir dessus, sauvegarder si c’est sous format électronique des V1, V2 et ensuite pour ensuite les reprendre une fois par un et voir comment on a évolué ou si l’on est resté constant.

2- Trouver vos talents innés. C’est quelque chose d’assez difficile. Parce que ce sont des choses que nous faisons de façon tellement naturelle et innée, que l’on ne pense pas que cela puisse être compliqué pour d’autres personnes. Cela peut être un talent, une compétence à exploiter et à ajouter dans votre fil conducteur.

Pour cette étape, la première étape est de faire participer la famille, les amis, les relations professionnelles ou de réseau. Car souvent, nous sommes les derniers à avoir conscience que vous avons un talent caché ou un don. Un oeil extérieur peut être d’une grande utilité.  Demandez à ces personnes de vous dire, selon eux, pour quoi vous êtes doués. Quelque chose qui ressort  à leur yeux. Ce qu’ils perçoivent de précieux en vous, ce qui vous rend unique et en quoi vous avez pu les aider.

De mon côté, c’est ce que j’ai fait avant de publier cet article. J’ai choisi de le faire par écrit sur mon profil privé sur Facebook et sur la page de mon blog beauté. Voici ce qui en est ressorti:

Capacité innée d’écrire
Capacité de discernement et de clairvoyance
Possibilité de voir ce que les autres ne voient pas, de ressentir ce que les autres ne ressentent pas
Capacité à fédérer
Envie d’aider les autres, altruisme poussé, amour des autres
Entreprendre
Capacité à écouter et donner des conseils avisés et réalisables
Courage d’oser aller à l’encontre des injustices, aller contre le système s’il est pourri, capacité d’éveiller les autres à ces choses là
Empathie
Persévérance
Assumer les zones d’ombre et les paradoxes
“Donneuse de coup de pieds au cul qui font avancer, même si sur le moment t’es chiante”-  j’ai copié collé
L’esprit d’entreprise, l’audace d’entreprendre, l’envie de partager avec les autres et beaucoup d’altruisme. Une vision des choses avec recul et intelligence.

Ensuite,  prenez un temps pour vous replonger dans votre enfance. Qu’aimiez-vous particulièrement faire lorsque vous étiez  petit enfant et plus grand enfant et au début de l’adolescence ? A quels jeux jouiez-vous ? Pour quoi vous sentiez-vous doué ? En quoi vous sentiez-vous différent des autres de façon positive ? Quel était votre « truc »  à vous?

De mon côté c’était questionner et parler, j’avais toujours quelque chose à demander et  à dire et à partager avec tout le monde d’ailleurs. A la consultation de pédiatrie étant petite, chez le docteur, à l’école, à mes amis de classe, en fait à toute personne que je croisais sur mon chemin.

Ensuite, je jouais à écrire, j’adorais écrire. N’importe quoi, des lettres à mes nounours, des lettres à l’univers, des petits poèmes, des lettres d’amour étant adolescente.

Et ensuite depuis gamine je fédérais: j”ai toujours attiré et regroupés les gens et autour d’une cause.

Et comme pour le 1er exercice, trouvez les dénominateurs communs à ce que l’on vous a dit et à vos jeux d’enfant. Vos talents naturels et innés s’y trouvent plus que certainement.

le fil conducteur multipotentialité

 

3-  Testez vous en ligne: Je vous propose de découvrir un questionnaire qui peut vous donner quelques pistes au niveau pro mais aussi perso. Il s’agit de Talent Today, disponible en cliquant ICI

4- Si vous ressentez le besoin de vous faire épauler, que vous avez peur de réaliser seul(e) les exercices que je vous ai conseillés ou parce que vous pensez avoir besoin d’aide, n’hésitez pas à faire appel à un coach ou à me contacter si vous avez un doute( c’est gratuit je précise).  Les coachs sont des personnes sont formées, ouvertes d’esprit et vous pousseront un peu dans vos actions. Dans un cadre bienveillant, pour vous faire avancer. Quelques fois, elles vous donneront un bon coup de pied au cul aussi!

Et la vidéo d’Emile dont je vous parlais en début d’article!

J’espère que ce long article sur la multipotentialité et mes conseils sur comment trouver votre fil conducteur pour avancer vous seront utiles. Que vous aimerez. Si tel est le cas:  j’attend vos commentaires ci-dessous et vos partages!

 

Partager:

21 Commentaires

  1. Vanessa
    12 septembre 2017 / 8 h 29 min

    Bonjour Corinne,
    J’ai eu à peu près la même expérience que toi en visionnant la même vidéo il y a un an à peu près. Quelqu’un avait enfin mis les mots sur “ce qui n’allait pas “chez moi ! Depuis, j’essaye de mieux me comprendre, de plus me faire confiance, mais c’est un long apprentissage et je suis en plein cheminement. Ton récit et ta réflexion m’intéresse donc beaucoup. Je me retrouve d’ailleurs dans certains points comme l’écriture qui me passionnait quand j’étais petite et qui me plait toujours autant.
    Merci pour ce partage.

  2. From Stras with Love
    12 septembre 2017 / 15 h 30 min

    Ton article est vraiment intéressant : je n’avais jamais entendu ce terme de multipotentialité et finalement je me reconnais entièrement dans ce que tu décris ! Le fait d’être passionnée par plein de choses, avoir 1000 projets et au final ne pas réussir à les faire aboutir etc. Merci pour ce partage 🙂

  3. 16 septembre 2017 / 19 h 09 min

    Bonjour Corinne,
    Je me retrouve vraiment dans cet article. Depuis toute petite, j’ai milles passions, je m’intéresse à tout (par cycles, mais j’ai toujours plusieurs projets à la fois). J’ai un bas scientifique, je suis actuellement prof d”histoire géo et je me reconvertie en naturo… J’ai vécu dans plein de villes différentes, je change la configuration de ma maison plusieurs fois par an. Pourtant, certains repères sont clairement fixes. Par contre, j’arrive à aboutir mes projets, mais j’ai du mal à m”épanouir une fois le projet à terme. C’est pour cela que je vois la naturo comme une voie qui me va vraiment car il y a toujours une banche où se former, dans laquelle apprendre toujours…
    Merci pour cet article, c’est un plaisir de te lire. Des bises. Elodie.

  4. 16 octobre 2017 / 17 h 21 min

    Ce fut un article fort intéressant à lire ( long mais intéressant ^^) .Je n’avais pas mis un terme précis sur ce fonctionnement, mais cela n’est pas si rare que ça rassure toi. Le principal est d’arriver à aller jusqu’au bout de tes différentes passions. Souvent lorsqu’on entreprend plusieurs choses à la fois, c’est le temps qui vient à manquer. Il est donc important de bien s’organiser et essayer d’établir des listes de priorités afin de tout réaliser. C’est sûr, cela ne sera pas si simple mais c’est un début. ^^

  5. 16 octobre 2017 / 17 h 33 min

    Coucou
    Pour être honnête je n’avais jamais entendu parler de ce mot. J’ai appris pas mal de chose grâce a5 ton article ^^

  6. Les tests de sevy
    16 octobre 2017 / 17 h 34 min

    On sent que tu es tres sincere et sur tu y a mis tes tripes dans cet article merci à toi !

  7. 16 octobre 2017 / 17 h 48 min

    En te lisant, on comprend que ces facilités peuvent finalement entraîner des difficultés.
    Bravo pour cet article a cœur ouvert qui va aider beaucoup de personnes, j’en suis sûre !

  8. Clara
    16 octobre 2017 / 18 h 01 min

    Coucou ! Wahou ton article est complet et très bien écrit !

  9. 16 octobre 2017 / 18 h 50 min

    Bonsoir Corinne,

    Super ton article ! Je t’avoue que j’ai eu la même problématique lorsqu’on m’a demandé ce que je voulais faire plus tard, qu’on m’a demandé de choisir une direction ! Il y en avait tellement qui m’intéressait, qu’au final, j’ai choisi celle qu’il m’intéressait le moins !

    Belle soirée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  10. 16 octobre 2017 / 20 h 29 min

    Bonsoir,
    As-tu envisagé de passer le wais pour en avoir le cœur net?
    Car ce que tu décris, tes ressentis, ton hypersensibilité, la difficulté à faire des choix…
    Toutes ces particularités se retrouvent très souvent chez des personnes à haut potentiel..

  11. 16 octobre 2017 / 20 h 57 min

    Wahou! Je ne connaissais pas du tout et ton article m’a vraiment porté ! Je me suis vraiment retrouvé dans tes mots et j’ai pris un sacré plaisir à te lire! Merci

  12. 17 octobre 2017 / 6 h 07 min

    Je ne connaissais pas la ” Multipotentialité “. Ton article est for intéressant.

  13. 17 octobre 2017 / 7 h 57 min

    Merci pour ce joli article qui ouvre des tas de perspectives.
    C’est très agréable à lire et très inspirant

    bises

  14. 17 octobre 2017 / 8 h 57 min

    Très bel article. Il ne faut toujours essayer d’entre dans une case mais de faire ce qui nous plait et ce qui nous passionne. Je suis un peu comme toi pour ma part. A la différence d’avoir l’impression d’avoir toujours loupé le départ du train lol

  15. Mél Blanc
    17 octobre 2017 / 10 h 45 min

    Bel article,
    au moins j’ai appris un nouveau mot et en effet pas facile de faire un choix dans ce cas là

  16. 17 octobre 2017 / 11 h 00 min

    Hello,

    Article très riche, j’ai beaucoup appris grâce à toi en mettant des mots sur des comportements, belle journée, bises, Laeticia

  17. Mattina
    15 novembre 2017 / 9 h 33 min

    Merci Corinne pour ton partage,

    Ça fait un bien fou de lire qu’on est pas une extra-terrestre !

    Je me sentais nulle de m’éparpiller.

    Merci 🙏

    Tendresse & Partage

    Christina

  18. Corinne
    15 octobre 2018 / 17 h 51 min

    je rejoins le commentaire de “Step by step”, ce que tu décris sur ton site fait penser aux caractéristiques des “zèbres”, hauts potentiels, surdoués ( attention, rien à voir avec un petit génie) plusieurs mots pour évoquer une personne hors norme qui ne vit pas forcément très bien avec ses rayures. Le test Wais détecte en partie , c’est un test de QI qui doit être fait en parallèle d’un accompagnement avec un psychologue sachant interpréter le test et accompagner dans cette démarche de quête de soi .
    Je conseille les vidéos de Catherine Vo.s sur Youtube évoquant les zèbres

    • corinne
      Auteur
      26 octobre 2018 / 14 h 49 min

      Bonjour Korine, je suis haut potentiel, c’est peut-être pour ça 🙂

      • Corinne
        26 octobre 2018 / 18 h 09 min

        Les zèbres/ hauts potentiels sont forcément hypersensibles et multipotentiels, de le savoir ça peut aider les autres personnes qui atterrissent là car elles le sont peut-être aussi, et quand on le sait ça donne vraiment des réponses sur qui on est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *