Accueil » Je ne soutiens pas ce que devient le féminisme

Je ne soutiens pas ce que devient le féminisme

Féminisme tu dis?

Ce soir je lisais via un statut posté par un de mes contacts Facebook et de fait il m’a choquée. Ce statut parlais de féminisme mais j’y ai surtout vu une confrontation homme-femme qui m’a semblé déplacée. Parce qu’en fait cette femme se revendique comme étant féministe mais en fait elle agit en confrontation en tentant de vouloir dominer et être supérieure à l’homme. Elle revendiquait vouloir l’égalité dans tous les domaines mais râlait parce que son amoureux n’avait pas voulu payer l’addition au resto, lui demandant de régler.  Ensuite la discussion a dégénéré, vous verrez plus avant dans l’article. Elle m’a tellement mise en colère que j’en fait un article en pleine nuit…Ce qu’elle fait ce n’est pas lutter pou une égalité ou une équité. Je ne suis pas vraiment pro-féministe si c’est ça être féministe en 2016, je vous explique pourquoi, mais sans plus attendre je vous livre ma vision du féminisme:

Le vrai féminisme ce n’est pas de rendre la femme supérieure à l’homme ou la rendre plus forte.
Elle est déjà forte. 
Le vrai féminisme c’est de faire percevoir au monde ses capacités et sa valeur pour la société sans diminuer l’homme ou tentant de le dominer.
Le féminisme c’est  faire en sorte que la société accorde à la femme les mêmes avantages à conditions égales.
C’est aussi pour la femme d’accepter les conditions qui lui sont moins avantageuses auxquelles les hommes sont contraints.

Il y a un point sur lequel je suis d’accord, la revendication d’un salaire égal pour une femme sur un job égal réalisé par un homme. A mérite totalement égal. A travail égal, horaires égaux, diplôme identique, investissement identique. Tout comme des droits essentiels dans certaines conditions et dans certains pays. En fait je ne suis pas anti-féministe mais plutôt contre ce que deviens le féminisme et tout ce que des femmes pratiquent comme dérives en les plaçant sous le mot féminisme.

Je suis ravie que certaines femmes aient lutté pour que l’on puisse voter ou aller travailler, ou fréquenter les mêmes endroits que les hommes. Pas pour moi personnellement, mais pour les autres femmes. Je suis d’accord pour l’égalité ou l’équité mais pas pour les avantages cachés sous le mot féminisme. Personnellement je m’en fout du fait d’avoir le droit de voter car je ne vote pas ( de toute façon les partis se donnent les votes pour avoir la majorité et au final tous les votes sont malmenés comme bon leur semble, mais le petit peuple est content d’avoir donné son avis devenu inutile). Je suis ravie du fait que l’on aie lutté pour avoir le droit de déposer un testament au niveau légal. Car oui les femmes ont été légalement désavantagées dans les siècles précédents.

Je m’en fout de fréquenter ou pas les bars que fréquentent les hommes, si je ne fréquentais que des bars pour femme  je raterais plein de chouettes moments avec mes amis,  je pourrais éviter les mecs bourrées  pensant qu’ils sont puissants et intelligents avec un verre de trop dans le nez, mais je serais aussi confrontée à des bars de femmes mesquines bourrées, je pourrais demander des smoothies barbapapa sans que mon meilleur pote se moque de moi mais je raterais tout le reste. Je n’ai pas envie de m’enfermer dans ces  » trucs pour femme »  tout parce qu’une fois encore je n’ai pas envie de m’enfermer dans un ghetto de plus créé par des féministes: des clubs pour femmes, des restaurants pour femme, des piscines pour femme parce qu’il y a 60 ans, ma grand-mère a lutté pour pouvoir aller fumer sa clope dans un bar irlandais de Bruxelles, se bourrer la gueule avec son meilleur ami, vomir dans le caniveau et se bidonner pendant qu’il raconte ses blagues qui ne font pas rire mais qui provoquent le fou rire malgré tout rien qu’en écoutant son accent et en voyant son expression babacool j’ai bu. Mais si cela avait été la norme je ne pense pas que j’aurais forcément été malheureuse de me foutre de la gueule d’un mec entre filles, ou de parler sexe entre filles dans un bar pour filles, je ne me serais pas sentie diminuée en tant que femme. En fait je pense que cette histoire de féminisme a débuté sur une histoire de jalousie 🙂

Je m’en fout de pouvoir aller travailler dans un bureau avec des mecs ou de femmes mesquines, de toute façon je bosse seule.Et puis certaines femmes adorent prendre soin de leur maison, de leurs enfants, de prendre du temps en cuisine pendant que leur mari rapporte de l’argent à la maison. Ce n’est absolument pas réducteur une femme au foyer. Personnellement j’admire ce choix.

Je n’ai pas envie d’être l’égale de l’homme au niveau professionnel: aucune envie de couper des arbres sous la pluie ou de monter sur des gros pilonnes électriques, de bosser sur la construction de route en humant allègrement l’asphalte chaud qui pue. Aucune envie de me tordre en deux pour serrer des boulons sur une machine pour un employeur qui me nique la vie en fermant son usine. J’admire les hommes pour ça mais je préfère des trucs plus soft.  Et bien le féminisme radical me dérange parce que…. nanani nanana la femme est trop supérieure que pour être réduite à faire le ménage exclusivement à la maison. Bah non…en fait nous ne sommes pas supérieures et je ne suis pas dominée par mon mari si j’ai mis en route une machine à laver ou si j’ai nettoyé la maison pendant que lui réparait un truc dans le grenier ou tondait la pelouse. Ou pendant que lui bossait ses 10 heures au boulot en marchant 20 km. Sinon je peux tondre aussi la pelouse mais je ne le fait pas parce que ça me gratte de partout et je deviens rouge avec des yeux globuleux d’allergie, c’est le boulot de l’homme ça? ha pardon excuses moi!

A la maison monsieur lance des machines, il range le linge, il nettoie la douche alors que je ne lui demande absolument rien et il n’est pas dans un comportement de confrontation du style: c’est ton boulot femme, c’est réducteur pour un homme de participer à la vie de famille. Il le vit même très bien de participer et ne se sent pas du tout réduit en tant qu’ homme. Il cuisine mieux que moi en plus….Il le fait parce qu’il me respecte, il voit que je suis occupée à autre chose. Et lorsqu’il est lui occupé je m’occupe de faire autre chose pour la vie quotidienne. On se trouve dans un échange constructif et non dans un monde de dominant/dominé qui se confronte pour des conneries. Et quelques fois on se couche le soir en souriant, le plan de travail tout en bordel 😉
Mon meilleur ami pareil, c’est le premier à me taquiner sur ces histoires de féminisme en me disant: fais la vaisselles femme ou autres joyeuseries mais c’est aussi le type d’homme qui réalise du travail lourd en usine mais qui adore prendre soin de sa petite femme: elle rentre le repas est préparé sur la table avec une bougie et un verre de bon vin, la salle de bains préparée pour son bain après, la maison est rangée etc. Il ne se sent absolument pas réduit dans sa virilité.

Pour le reste il y a des choses qui me dérangent un peu avec le féminisme actuel, je suis loin d’être une professionnelle dans le domaine mais je ressens le besoin de m’exprimer en tant que femme sur ce sujet. Je vais certainement me faire incendier ou soutenir dans mon opinion mais advienne que pourra. Je tiens à préciser que je respecte les féministes mais pas les féministes extrémistes.

Il y a des choses qui me dérangent avec le féminisme actuel, comme par exemple cette confrontation homme-femme que je vois au quotidien, que je ressens. Que je ressens comme quelque chose de négatif et dé-constructif en matière de relations saines. cela me gêne de voir les femmes se dresser contre les hommes. Pourquoi se dresser contre des hommes qui peuvent nous octroyer l’ égalité que nous désirons, pourquoi ne pas construire avec eux? Parce que de l’opposition et des clans dans ce monde il y en a déjà beaucoup trop.

Etre féministe c’est être dans un clan, se revendiquer féministe c’est se mettre une étiquette sur le dos et personnellement je déteste qu’on me range dans une case. Je suis déjà assez mécontente d’être rangée dans la case  » femme » au lieu d’être humain…je déteste toutes ces choses, adjectifs qui réduisent l’être humain à une attitude, un rang social ou quelques paroles.

Je pense aussi qu’en tant que femme j’ai le droit d’être aussi femme que j’en ai envie et de ne pas l’être également quand ça me chante, tout simplement. J’aime cette liberté et le féminisme ne me permet pas de garder cette précieuse liberté. Du moins actuellement. J’ai envie de me maquiller quand j’en ai envie, si je n’ai pas envie de le faire je ne le fais pas, même pas pour honorer mes amis si on sort. J’aime bien traîner en legging blouse de base et en baskets quand j’en ai envie, cela ne fait pas de moi une demi femme. Si j’ai envie de mettre une petite robe je le fais, mais je le fais pour moi. Et si j’ai envie de mettre des baskets avec ma robe je le fais aussi ! Et puis je m’épile aussi tiens….

Je ne comprends également pas pourquoi certaines femmes se font de la vie d’un homme un idéal. Parce que personnellement je ne trouve pas la vie des hommes si idéale en réalité. Je n’ai pas envie d’être l’équivalent d’un homme.  On a voulu notre droit au travail mais sérieusement je ne trouve pas idéal de devoir se lever à 06h du matin maximum, d’avoir à peine le temps de prendre le petit-déjeuner, de devoir sauter dans la voiture ou le train pour se précipiter au boulot. Je n’aime pas trop ce type d’esclavage. Mais on l’a voulu et de nos jours on se plaint de devoir: gérer le boulot, la maison, les enfants et on se plaint d’être crevées en fin de semaine et de ne pas avoir de temps pour les choses essentielles? T’es comique ma biche parce qu’en fait tu l’as voulu dur comme fer. Et maintenant que tu peux tu  » burn out » comme un mec, tu te plains?

La carrière, le succès peu pour moi je crois. Même si cela aide à rapporter des sous à la maison de nos jours. Je préfère un petit projet qui nourrira ma famille, avec lequel je  pourrai prendre soin de mes enfants, de passer du temps avec eux plutôt que de devenir  » la première femme ayant réalisé ceci où cela »,  devenir la première femme présidente ou que sais-je encore. J’ai envie de ne pas être esclave de ce système pourri d’esclavage moderne qu’est le travail en entreprise. Je n’ai pas envie de rater des moments essentiels de vie. Je ne suis pas née pour être une suiveuse, je suis née pour exister, pas pour survivre dans le système. Dans ce système devenu la norme et qui emprisonne. Je veux laisser une trace humaine moi ici…

Puis ce qui me dérange aussi avec le féminisme ce sont ses attitudes contradictoires des femmes sur leur image et leurs droits. Cela a tendance à discréditer tout ce pour quoi nos grand-mère ont lutté. Comme par exemple les revues féminines. Nos grand-mères et nos mères ont lutté pour que l’homme ne nous considère plus comme une femme objet. Nous aussi on lutte contre ça, même moi pour le coup.

Mais pourquoi alors proposer dans les revues des images de femmes nues pour une pub de parfum, pour un gel douche pas besoin de se foutre à poil, pas besoin de se montrer aguichante et en train de se dandiner en mode  » chuis trop en mode chienne, baise-moi » dans une pub pour rouge à lèvres ou autre connerie. Parce qu’ un homme normalement constitué trouvera le corps mis sous ses yeux beau et sexy et il dira: putain qu’elle est bonne celle-là. Et ça dérangera, car on montera sur nos grands chevaux en disant qu’on nous sexualise. Alors que nous les femmes nous nous permettons de faire pareil sur des photos d’hommes sexys qui passent sur nos fils d’actualité Facebook. Il pourrait aussi se sentir objet ce brave mec. Ben nan lui il a compris que faire un compliment sur l’apparence physique sexy c’est pas dégradant.

Parce que ma gentille, tu es en plein dedans là, ce truc de la femme objet. Puis manifester toute nue pour une cause ça t’apportera quoi ? T’auras trop chaud s’il fait soleil et tu risques même de te brûler les seins ou de te choper une pneumonie en hiver. Puis il me semblait aussi qu’on devait avoir le droit de ne pas se montrer nue quand on en a pas envie? Va falloir décider maintenant: tu veux te foutre à poil et crier au monde le lendemain que tu l’as fait  et puis râler parce qu’un homme osera te voir en tant que femme sexuelle sur la photo publiée dans la presse ou sur Facebook en disant: punaise cette femme, quelle bombe atomique ( ha nan mais moi je me suis foutue à poil devant 6.000 personnes mais on peut pas publier la photo parce que mon corps m’appartient et tu peux pas voir mon cul comme étant super beau?). Je ne comprend pas ce type d’attitude mais je te respecte parce que t’as eu le couilles de te mettre à poil devant 6.000 inconnus.

Ou tu veux lutter contre le droit de ne pas appartenir au système imposé blablabla? ( c’est pas ça le but? de lutter pour une égalité?). Please arrêtes de jouer sur les deux tableaux…Y a pas des homnistes dans le coin? Des hommes qui militent pour le droit des hommes? Parce que eux ils se dézapent pas tout le temps dans les pubs, ils n’ont pas besoin de monter leurs seins ou leur pénis pour vendre…Ils font plutôt les mecs mystérieux, les hommes d’affaires typés et intelligents, les maçons qui bossent dur sur chantier.

Le scénariste est un homme il n’a pas besoin de jouer sur le tableau du rut.
Mais la femme pense que le côté femme objet sexuel fait l’affaire alors qu’elle  en a dans le caillou…En fait elle ne broche même pas quoi. Ma belle, sois plus intelligente et moins dans le besoin de dominer siteuplé…Parce qu’au final tu vois des féministes, des célébrités se pâmer d’horreur devant certains propos mais elle ne lutteront pas contre le scénario de pub qui au final la réduit à un objet sexuel, elle et toutes les femmes visées par la pub de son putain de parfum. Et tu l’achètes ce putain de parfum au final et puis tu sais quoi ? Ben il est testé sur un joli petit lapin devant lequel tu fais « mooooo qu’il est trop mignon » quand il passe dans une vidéo dans ton fil d’actualité, tu veux voir une vraie vidéo de lapin torturé pour ton parfum? Donc en plus d’être une fausse féministe tu t’en balleck du petit lapin…

Je pense que la femme actuelle, qui a eu la chance d’évoluer dans un monde où elle a beaucoup plus de privilèges qu’il y a 60 ans, a tendance à ne plus se contenter des besoins de base et en oublie certaines luttes plus importantes et essentielles qu’un salaire égal pour un putain de boulot qui n’est pas le même que le mec qui gagne plus qu’elle au boulot:

je prend par exemple:

  • Le droit à l’éducation des filles dans des pays sous-développés
  • Le droit pour une femme de ne pas avoir d’enfants et d’être respectée pour ce choix
  • La lutte contre la mutilation des petits filles lorsqu’on pratique encore l’excision de leur clitoris.
  • Le droit pour une fille de ne pas se soumettre à un mariage à 12 ans avec un gros pervers qui en a 32 et qui la violera et la fera enfanter.
  • Le doit pour le femme de revêtir une veste rouge en public sans être lapidée publiquement en pleine rue.
  • Le droit de la femme de changer de religion sans se faire tuer par son frère ainé.
  • Le droit de conduire une voiture.
  • Le droit de ne pas subir des viols collectifs.

Si tu ne défends pas ce type de causes tu n’est pas féministe et tu ne luttes pas pour une égalité ou une équité. Moi je m’épile, je me maquille si j’en ai envie, je tond la pelouse, ça ne me dérange pas qu’un homme éjacule sur moi mais en échange je suis de celles pour qui le radicalisme féministe n’a pas de place. Et n’a ni mon soutient, ni mon entier respect. Et je lutte contre ces choses beaucoup plus importante que 3 euros de l’heure à l’usine.

Je pense que la femme a tendance à vouloir maintenant commencer à dominer les hommes et je pense que ce n’est pas du tout le meilleur moyen d’avancer pour une équité. Tu râles pour 3 euros de l’ heure mais tu ne râles pas trop quand tu as tes 3 mois de congés de maternité alors que le mec lui a droit à maxi 14 jours…ha oui pardon… j’ai oublié les nuits où il  dort aussi peu que toi quand bébé fait ses dents mais lui bosse le lendemain…scuse…j’avais oublié ce détail…

Les hommes et les femmes sont des êtres humains. On dit souvent que les hommes ne comprennent pas les femmes et que les femmes ne comprennent pas les hommes. Et pourtant je suis convaincue que si l’un comme l’autre arrêtaient de vouloir toujours être en compétition, cela se passerait beaucoup mieux. Les femmes défient les hommes sur les choses qu’ils n’aiment pas pour leur montrer leur domination et les hommes ripostent en adoptant des attitudes pour montrer à la femme qu’en fait ils sont les dominants. Voyez? Moi je m’en fout royalement. Je pense que l’homme n’est pas supérieur à la femme et la femme n’est pas supérieure à l’homme.  En plus la nature est bien faite, l’un est nécessaire à a survie de l »autre: sans sperme pas d’enfant et sans ovaire et utérus pas d’enfant non plus. Nous avons besoin les uns des autres, nous nous complétons tout simplement. Je dévie du sujet là….

En plus les femmes ne se rendent pas compte qu’elles sont tout autant individuelles que les hommes depuis quelques années. Pou ça nickel on a bien réussi notre égalité 🙂 Elles pensent beaucoup plus  leurs petits choses et pas tant à travailler pour une harmonie globale: que ce soit au boulot elles pensent à elles, à la maison elles pensent à elles aussi. Et le petit d’homme alors, mérite pas que la femme lui octroie un peu d’attention ou de tendresse simplement parce que ce sera dévaluer  et devenir inférieur? Ben je dis merde à ça aussi….

Je pense que je ne suis pas une féministe parfaite, ma vision de l’égalité tend à se construire dans le dialogue et la fraternité, dans le non besoin de dominer l’autre. Il se construit dans le partage et le choix des activités: quelles soient de ranger les chaussettes, torcher le cul de bébé qui a fait un gros caca qui pue, être directrice de société ou femme au foyer, choisir de  fréquenter une plage nudiste ou éviter de monter mon corps dans un sauna public, laisser mon compagnon me baiser en me tenant les mains dans le dos ou le plaquer contre le mur et lui faire l’amour passionnément. Et le féminisme actuellement ne met pas l’accent sur le partage et le respect de l’autre, de l’homme.  Je pense que la base de la construction de l’égalité ou d’équité c’est de se respecter en évitant de dominer.

Ensuite je me suis faite incendier sur ce post Facebook parce que j’ai dit qu’être féministe ce n’est pas vouloir dominer et on m’a répondu: waiiiii les non féministes vous ne voulez pas que les femmes évoluent, vous préférez continuer à vous raser les jambes pour plaire  la société et le summum: et vous ne vous battez pas contre le viol collectif en Inde. Si tu n’es pas féministe, tu oeuvres contre toi-même. Pardon, que dis-tu ma gentille?

Je pense que c’est la pire idiotie que tu aies jamais prononcé dans ta vie ma douce.  Je m’épile parce que j’aime bien ma peau toute douce, pas parce qu’on m’a dicté de le faire. Je suis peut-être plus évoluée que toi mentalement parce que je suis capable de me former ma propre opinion et je suis capable de faire la part des choses. Par contre oui je suis impulsive et bordel tu m’as vraiment mis les nerfs connasse 🙂

Donc en gros toute personne possédant un vagin doit être féministe? Haaaaa oui pardon ok, je n’avais pas compris ça comme ça moi! si j’ai un vagin j’ai la liberté de lui permettre de connaître un pénis, ou un vibro ou encore la langue d’une femme ou encore le droit d’être assexuée ou bien encore de vouloir ne pas en avoir et vouloir un pénis. Je ne savais pas que les femmes qui ne sont pas féministes sont d’office méchantes et sans coeur et qu’elles soutiennent la violence qu’elles sont non intelligentes et contre les libertés.

Le viol est un acte horrible qui va à l’encontre du respect et de la volonté de l’être humain  dans son intégralité physique et morale. De l’être humain, qu’il soit homme ou femme. N’oublies pas que les hommes aussi sont battus, que eux aussi subissent des viols physiques et des agressions sur le plan moral mais là…. la femme elle ne luttera pas pour aider ses hommes là, nan ça on oublie.

On dira qu’une femme n’a pas la force physique ou mentale de prendre le  dessus sur un homme et qu’il est impossible pour une femme de violer un  homme, pas besoin d’érection ma jolie pour violer, défoncer l’anus d’un homme avec un vibro en l’ayant attaché fermement après lui avoir administré un tranquilisant cela arrive, t’es choquée du coup, je suis désolée. En plus ils n’osent pas porter plainte parce qu’ils ont peur qu’on ne les crois pas…Tu vois de l’égalité ou de l’équité ici? T’as déjà vu une femme en Belgique militant pour le droit des hommes battus par des femmes? ha oui scuse moi ma belle, t’étais pas au courant que ça existe…Sur coup là on l’a notre égalité, juste tu ne le savais pas….on en reparle quand tu veux ma douce?

Pourquoi on entend encore toujours des femmes dire: les hommes devraient avoir du respect pour le femmes? Mais pourquoiiiiiiiii? Pourquoi vouloir placer encore une fois de plus la femme au dessus de tout le reste? Pourquoi ne pas dire: toute personne devrait respecter l’autre tout simplement? Si tu es une femme qui manque de respect à un homme qui est correct, si tu est méchante et que tu passes ton temps à démolir les autres… aussi femme que tu es tu n’obtiendras jamais mon respect ou celui des hommes. Tu la veux l’égalité et l’équité? Parce que des fois faut aussi la mériter. Pareil pour les toilettes, perso je préférerais faire pipi et caca dans des toilettes communes. Pourquoi as-ton voulu des toilettes rien que pour nous? Parce qu’on a nos règles 5 jours par mois? Notre pipi et notre caca ils sont pareils que ceux des hommes voilà voilà…
Comment en tant que #féministe veux-tu  obtenir quelque chose en ne maîtrisant pas la base de la vie en société qui se compose des hommes que tu dénigres pour avoir ton avantage ma douce fausse féministe? Expliques-moi j’ai pas compris….

Je pense que la femme a un rôle important à jouer dans la société, car tout comme l’homme, elle a des capacités, certaines femmes plus que d’autres dans certains domaines. Mais à tous niveaux de la société et chaque fonction reste importante sans faire de la femme une personne inférieure. Nous sommes les créatures créées par la nature, celles qui ont le pouvoir de porter la vie, d’apporter de la tendresse et il faut se dire que les hommes nous ont toujours fait confiance pour ceci. Alors que nous avons vu certaines choses comme étant limitatives, moi je les vois comme quelque chose d’enrichissant à l’heure actuelle: avoir le droit de ne pas travailler pour élever mes enfants, le droit de ne pas porter de jupe, le droit de préparer un petit repas à l’homme que l’on aime, avoir le droit de travailler et faire ce qui me passionne aussi mais pas parce que ça m’aurait été interdit mais parce que j’en ai envie. La femme venant de pays civilisés pourrait montrer aux hommes sa capacité de faire valoir ses désirs d’égalité pour certaines choses dans le respect, conscientiser sans tenter d’imposer en étalant des faits concrets, des chiffres. En se mettant en mode être humain non dominant. Je sais que je rêve parce que l’essence même de la vie réside dans un jeu de dominant/dominé mais  je suis convaincue qu’il est possible d’améliorer les choses, faut juste choisir la bonne stratégie 😉 Pour aider ces femmes là  bas qui souffrent alors que toi tu as pris ce soir ton bain tranquilou. L’homme et la femme se complètent, pourquoi vouloir devenir leurs égales dans tous les domaines? Moi… ça ne m’intéresse absolument pas, et si je le désirais ce ne serait surtout pas en étant une féministe radicale….par contre j’ai envie que le féminisme serve à abolir la violence subie par des femmes dans le monde.

Ce qui me gêne dans le féminisme actuel c’est ce désir  de dominer, ce radicalisme qui prend le dessus sur la construction et le respect, l’amour et la fraternité.

 Enfin, revenons vers la définition du féminisme: Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la sphère privée.

Il n’est aucunement noté qu’il s’agit d’un mouvement qui tend à se monter contre les hommes pour obtenir des privilèges qu’eux-mêmes n’ont pas, d’essayer de dominer et de faire passer l’épilation féminine comme un acte anti-féministe qui tendrait à rendre la femme moins intéressante pour la société….Le féminisme à la base était un très beau mouvement qui au fil des années a pris une tournure qui font nos grands-mères se retourner dans leurs tombes!

4299 mots, c’est tout pour cette nuit… si t’es une vraie féministe tu as tout mon respect….si tu n’est pas, relis mon coup de gueule, poses toi et prend la bonne décision…

Partager:

4 Commentaires

  1. berrybio
    3 janvier 2017 / 9 h 26 min

    haaaa voila qui fait plaisir à lire ! c’est vrai que cette histoire de féminisme deviens juste flippante. mais pas étonnant en fait , l’humain est abusif par nature, on est pas dans la recherche d’équité mais dans la revanche haineuse, et puis ça occupe les imbéciles, pendant qu’on pointe du doigts la pierre qui roule, tu ne regarde pas le buldozer qui te roule sur la tronche….tout ça est tristement humain finalement …

    • corinne
      Auteur
      4 janvier 2017 / 22 h 22 min

      Bonsoir, je suis ravie de vous lire! Merci beaucoup!

  2. Elohello
    7 janvier 2017 / 8 h 03 min

    Merci pour enfin avoir dit ce que j’espère beaucoup de femmes pensent. Je soutiens ton texte l’homme et la femme se complètent, il faudrait inventer un nouveau mot autre que féminisme pour créer une fissure avec les dogmes passés en fait. Fur de changer le monde…

  3. berrybio
    25 janvier 2017 / 12 h 43 min

    et puis …j’ajouterais juste une petite chose…puisque ce sont les femmes qui éduquent les enfants « depuis toujours » comme s’en vantent ( et l’exigent !) beaucoup et qu’on est est là….c’est que ceux ( celles donc) qui doivent se remettre en question ne sont pas ceux que l’on crois …commençons par changer nous même si l’on veut que certaines choses changent !!! les hommes ne détiennent pas le monopole de la bêtise, de l’égocentrisme, de la volonté de domination,de la cruauté et du déni ….et j’en passe…. que celles qui ont la lucidité de ne pas se laisser aller à cette revanche stupide se fassent entendre ..de toutes les autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *