Accueil » Je ne me sens plus nue sans maquillage

Je ne me sens plus nue sans maquillage

Nue sans maquillage? Ce sera un article long, mais pas prise de tête….Pour les personnes qui me suivaient déjà depuis un moment sur mon blog beauté, vous savez que j’ai changé et que ma consommation de produits de maquillage est modifié. Pour les nouvelles personnes qui me lisent voici un petit résumé de mon parcours beauté et les changements qui se sont opérés.

Ma mère ne s’est jamais maquillée et n’a jamais montré quelque intérêt que ce soit pour les produits de beauté. Je n’ai donc, enfant,  pas été baignée dans le monde coquet de la beauté. J’étais moi, ma mère était elle et je n’ai jamais ressenti le besoin de me vernir les ongles, même pas pour m’amuser. J’étais hors du circuit de la coquetterie. Je vivais au Portugal et aucune de mes copines n’était branchée maquillage non plus. La seule chose que j’aimais c’était mon petit parfum à la violette.
Lorsque je suis revenue vivre en Belgique je me suis sentie  » à part » car j’étais la fille au naturel au milieu des ados de 17 ans qui arboraient leurs nouveau fond de teint, rouge à lèvre ou mascara tendance du moment. Et malgré tout je me suis pas laissée envahir et j’ai continué à être totalement naturelle.

Ensuite, lorsque j’ai débarqué dans le monde professionnel cela a changé. Je ne me maquillais toujours pas mais je me permettais des brushings pour dompter mes cheveux épais. Cela me faisait plaisir sans que cela se transforme en besoin. J’étais toujours la petite jeune femme qui ne se maquillait pas au milieu de femmes hyper maquillées et toujours tirées à 4 épingles.

Là où tout a basculé c’est lorsque je suis devenue maman. Je suis passée de 56 kilos à 95 kilos sur les derniers mois de ma grossesse.  Après l’accouchement je me suis vue tout à fait autrement. Je me trouvais laide et grosse. J’ai totalement perdu pied, je me suis laissée allée. J’ai complètement perdu confiance en moi…Je me suis enfoncée dans une période dépression post partum assez sévère. 18 mois après la naissance de mon fils je donnais naissance à ma fille. je frôlais les 110 kilos à ce moment.

Quelques mois après la naissance de ma fille, j’ai eu un déclic. J’en ai eu marre de me sentir laide et grosse et j’ai décidé de me reprendre en main. Revenir à une version physique de moi que je pourrais tolérer. J’ai tenté d’améliorer mon alimentation, je me suis permise de prendre des moments cocooning pour moi-même. C’est là que le maquillage est entré dans ma vie. J’ai juste tenté de me fondre dans la masse et de faire l’autruche. J’avais une relation assez malsaine avec le monde de la beauté, je me maquillais tous les jours. Impossible de sortir sans arborer un maquillage parfait et élaboré pour sortir de chez moi.

Et ensuite nouveau déclic, je me suis rendue compte que je ne faisais que me leurrer moi-même et qu’il était temps de devenir adulte et prendre le problème à sa source. J’ai décidé de me faire aider par un professionnel. Pour m’écouter, m’aider à me comprendre et faire en sorte que je redevienne une version de moi-même saine et heureuse d’être dans le corps que j’avais et m’en contenter. J’ai perdu 20 kilos sur les deux années qui ont suivi, j’ai réduit ma consommation de maquillage pour quelque chose de plus light la semaine. Et j’ai appris à me maquiller pour le plaisir et non plus pour me transformer en quelque chose d’autre.

Depuis 2 ans je chemine vers une nouvelle étape. Petit à petit cela fait son chemin. J’ai éliminé beaucoup de personnes toxiques de ma vie et je me suis entourée de personnes stables et sincères. Je me suis autorisée à prendre soin de moi pour les bonnes raisons, à ME donner un peu d’importance. Je me suis autorisée à montrer mes compétences au niveau professionnel. J’ai décidé d’arrêter de toujours aller dans le sens de ce que les autres désirent de moi et d’être moi. Etre moi en arrêtant de me cacher sous des tonnes d’ excuses, en sortant de mes zones de confort tout en gardant une sphère de sécurité.

J’expérimente, je tombe, je ré essaie et je garde ce qui fonctionne.

Je m’ouvre au monde extérieur au lieu de me focaliser sur moi et mes pensées et mes émotions. Et je découvre tellement de choses, positives et négatives aussi mais j’apprend à gérer.

L’année passée j’ai été blessée par quelques personnes car lors d’un event une jeune femme aigrie ou méchante ou juste jalouse m’a dit que c’était surprenant que l’on m’ aie invitée car je n’ai pas selon elle la profil type d’une blogueuse beauté. Les blogueuses beauté doivent donc être enfermées dans une image de fille au physique parfait, arborant un maquillage tendance ultra sophistiqué? Habillée par une marque ultra tendance elle aussi? Et la personne derrière qu’en faites-vous? Que faites-vous de son côté experte, de son rôle de conseillère, de son côté humain?

Etre belle ce n’est pas qu’arborer un physique ou un look sympathique. Etre belle c’est faire transparaître la richesse intérieure vers l’extérieur. Une femme réellement belle est une femme sincère et honnête, une femme qui a du charisme, du charme. Une belle femme est celle qui transmet sa joie de vivre aux autres, qui prend soin d’elle pour ensuite prendre soin des autres. C’est une femme qui comprend la complexité de la relation entre son coeur et son âme et le côté physique.

Aujourd’hui je ne veux plus être remarquée pour mon maquillage ou ma petite tenue sympathique. Je veux être remarquée pour mon caractère et mes compétences car au final je suis une experte dans plusieurs domaines…

Ma routine beauté a beaucoup évolué et cela s’est ressenti sur mon blog beauté, je recherche des marques qui présente des produits que je sélectionne en fonction de divers critères qui me tiennent à coeur et qui ont une réelle plus value. Je consomme beaucoup beaucoup moins et je suis heureuse de mes choix.

Je me maquille lorsque j’en ai envie, mais plus pour me cacher ou effacer certaines choses. Je me maquille pour le côté fun et bonne mine. Je n’ai pas peur de sortir sans maquillage dans la rue, que du contraire. Aujourd’hui on me complimente sur mon évolution personnelle, on me complimente sur ma jolie peau. A 36 ans ma peau est hydratée et rebondie, je n’ai aucun souci. Uniquement quelques ridules discrètes qui font leur apparition. Bref l’évolution naturelle de la vie en somme….

Ma routine beauté se limite à un gel douche naturel ou un savon saponifié à froid, un shampooing, une huile et une crème pour le corps car j’aime alterner les textures. Pour le visage un simple gel d’aloe vera naturel et une huile végétale me suffisent amplement. Mon gommage mensuel c’est le marc de café que je récupère de ma machine à café professionnelle que ma cuisine m’offre avec quelques gouttes d’huile essentielle. Pour le maquillage une bébé crème et un mascara me suffisent. Pour les occasions ( sortie, mariage ou autre envie), je prend plaisir à faire un joli maquillage des yeux. Je suis heureuse de profiter de moments cocooning et de les partager avec ma fille.

Aujourd’hui je peux dire que j’ai eu un parcours complexe avec le monde de la beauté mais j’ai énormément appris. J’ai évolué et j’en suis fière. Personne ne pourra me retirer cette satisfaction. Je tente d’aider d’autres femmes à trouver leur équilibre par le biais d’ateliers et de conseils. Et cela m’apporte beaucoup au quotidien. Je prend ces moments de vérité et de partage comme des minis doudous qui viennent grossir mon monde. A l’heure où j’écris ce billet je ne me sens pas  » plus belle » ou « moins belle » que d’autres femmes, mais je me sens heureuse avec les choix que j’ai pu faire. Je me sens en phase avec ce que je désire et les actions que je mène. Car au final ce qui compte est d’être heureuse tout simplement.

Il est donc tout à fait possible, et pour toute femme, d’être heureuse malgré son passé ou ses choix. Il est possible pour toute femme d’être belle et de rayonner. Il suffit de se poser, de réfléchir à ce que l’on désire réellement et de s’en donner les moyens. Tout en s’alliant à des personnes qui sont dans le même trip et qui épaulerons la démarche. Qu’elle soit d’apprendre à se maquiller sainement pour reprendre confiance en soi ou de revenir à l’essentiel pour enfin se trouver.

Partager:

1 Commentaire

  1. 18 janvier 2016 / 10 h 48 min

    Très Bel article 🙂 Au plaisir de te relire une prochaine fois !
    Grosses bises,
    Marion alias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *