Accueil » Arrêtez de ranger les hypersensibles dans une case

Arrêtez de ranger les hypersensibles dans une case

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de quelque chose qui me gêne.
Le fait de « ranger » les gens et les hypersensibles dans des moules ou dans des cases bien définies. C’est vraiment quelque chose que je supporte de moins en moins. Je n’aime pas porter d’étiquette et je n’aime pas que l’on montre les personnes du doigts: elle est grosse, elle est impulsive, elle est trop émotive, elle est ceci ou celà, elle est faible.
Chacun d’entre nous est une personne dotée d’un parcours de vie différent, d’une personnalité à part entière, d’une façon unique de penser et de voir la vie. Chaque personne est différente, chaque personne a le droit de ne pas être limitée à quelques banals adjectifs ou traits.

Pourquoi avons-nous ce besoin permanent de mettre les gens bien rangés dans des cases alors que toute personne est riche et unique?

Bien sûr il est plus facile et pratique de cataloguer des personnes dans le domaine médical et ranger ces personnes dans des groupes de pathologies pour les soigner et communiquer plus facilement au niveau international.Mais en dehors du domaine médical, je trouve cela totalement inapproprié.

D’où provient mon opinion sur ce sujet me direz-vous? Depuis ma plus tendre enfance j’ai été rangée dans des cases et à 36 ans, je ne le supporte plus.

J’étais l’hypersensible, haut-potentiel, hyperesthésique. Je m’étais donné le surnom de triple H pour tenter d’en rire. Même si cela ne me faisait pas tellement sourire.

Ce qui fait que pendant mon enfance et mon adolescence je me suis contentée de me dire que ceci ou celà était normal parce que j’étais rangée dans une case par autrui. Je ne me suis jamais dite que je pouvais sortir de ces cases et vivre autrement qu’en étant l’hypersensible haut-potentiel. Parce qu’à l’époque cela arrangeait bien tout le monde que je ne sorte pas de ma case bien rangée, que cela m’avait été induit.

« Puisque vous n’attendez que ça de moi, je vais devenir ce que vous croyez de moi ».

Et aujourd’hui, malgré le fait que je  ne supporte pas les cases dans lesquelles on range les hypersensibles, j’ouvre un blog pour tenter de parler de ces étiquettes en espérant que d’autres personnes puissent avancer malgré tout, en sortant de leur moule et en pétant une case pour la rendre plus spacieuse et plus confortable. #troublant.

Les cases de rangement on les retrouve en permanence dans la vie de tous les jours: la fille sublime physiquement sera toujours cataloguée d’idiote ou de fille facile, les petits gros sont forcément paresseux. Les raveurs seront toujours associés à la drogue. Les tatoués et percés associés à la rebéllion où à des gens malfamés.
Les cases et les stéréotypes et les préjugés sont intimement liés. Ces deux derniers ont tendance à être trompeurs d’ailleurs. Ils sont souvent basés sur des idées fausses par manque de connaissance. Je suis par exemple unique et je le revendique haut et fort, mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas les mêmes motivations qu’ autrui: être  heureuse, prendre soin de ceux que j’aime, arriver à me démarquer au niveau professionnel par exemple.

Le souci avec le rangement dans les cases et avec la case de  » personnalité hypersensible » c’est que la majeure partie de la population non hypersensible n’a même pas connaissance de notre trait de personnalité et nous associe sans le savoir à des choses que nous ne sommes pas….elle est trop émotive, elle montre sur ses grands chevaux pour « rien », mais pourquoi pleures-tu pour ça, arrêtes de pleurer et sois plus forte…..

Alors bordel de non de dieu j’ai envie de dire: je suis émotive parce que je ressens la vie de façon intense sans filtre et en quoi cela serait un défaut d’être plus émotive qu’une autre personne? Oui je suis très touchée soit en bien ou en mal par la vie. Lorsque j’aime, j’aime à en crever, lorsque je suis triste je le suis fortement, lorsque je suis en colère je suis intenable. So what? Au moins je vis, je sens, je ressens et je ne mourrai pas en étant juste une personne de plus sur terre, un autre numéro au milieu de la foule de moutons qui marchent tous dans le même sens en se cachant….
Je monte sur mes grands chevaux car dans mon monde à moi….j’ai envie qu’il y aie justice, paix, harmonie, non jugement et bonheur. Du coup lorsque « je m’emballe » c’est parce que cela me touche et j’ai cette envie soit de motiver autrui à penser plus loin que son petit nez tout rose et tout joli, soit parce que je trouve quelque chose injuste et je le fait savoir haut et fort. Soit parce qu’une remarque anodine me touche et me blesse et je me défend en mode bouclier. C’est le cas pour les hypersensibles, nous sommes similaires…

Je ne me limite pas à un seul adjectif

Je pleure non pas par faiblesse mais parce que les émotions qui s’accumulent à l intérieur de moi bouillonnent et je dois à un moment donné extérioriser pour ne pas imploser de l’intérieur. Pleurer pour me vider, pleurer pour repartir à zéro, pleurer parce que j’ai aimé un moment intense dans un film, parce que les paroles d’une chanson ont fait écho à un moment de ma vie et à une émotion. Pleurer parce que je me sens très triste par tout ce déferlement de haine sur terre ou parce que j’ai perdu une personne à qui je tenait, pleurer parce que j’ai déçu une personne que j’aime en faisant une erreur. Pleurer parce que ma fille m’a serrée dans mes bras.

Je suis moi, complexe et imparfaite. Je ne me limite pas à être hypersensible ou un peu boulotte ou à être une blogueuse beauté à l’image futile. Je comprend, je perçois des choses que la plupart des gens ne ressentiront jamais ou ne comprendront pas. C’est intense, riche et malgré le fait que cela n’est pas toujours évident à vivre je ne pourrais pas vivre une vie restreinte à un seul adjectif.

Alors essayez de voir la vie autrement, ne rangez plus les personnes dans des cases bien définies. Tentez d’apprendre à les connaître, c’est enrichissant. Tentez de ne plus vous enfermer dans des cases vous-même car par définition je sais que cela vous empêchera de vivre un tas de choses sympas ou vous empêchera de franchir des caps! Je parle bien de cases néfastes et non pas de catégories d’appartenance à un groupe. Soyez fiers de la personne que vous êtes car vous êtes unique. Les hypersensibles, tout comme les autres personnes sont des personnes géniales, certes complexes, apprendre à nous comprendre serait un bon début pour éviter le rangement…

Partager:

2 Commentaires

  1. 18 janvier 2016 / 8 h 27 min

    Rolalala ben c’est malin, je suis en larmes en lisant ton article … !
    Pourquoi ? Parce qu’il me touche .. parce que je me reconnais dans tout …. !
    Merci pour cet écrit ….
    Bisous

    • corinne
      Auteur
      2 février 2016 / 0 h 13 min

      j’espère te lire sur le blog 🙂 merci à toi d’avoir commenté, bizoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *